Jefferson Airplaine : mort du guitariste et co-fondateur du groupe Paul Kantner

Jefferson Airplaine : mort du guitariste et co-fondateur du groupe Paul Kantner©Michael Ochs Archives, Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 29 janvier

Le musicien, membre du célèbre groupe de rock psychédélique des sixties, est décédé jeudi 28 janvier à l'âge de 74 ans.

Après Lemmy Kilmister (Motörhead), David Bowie, Glenn Frey (Eagles) ou encore Colin Vearncombe (Black), tous disparus ces derniers jours, une autre figure du rock vient de s'éteindre : Paul Kantner. Il était le guitariste et cofondateur du groupe de rock Jefferson Airplane, qui s'est illustré dans la seconde moitié des années 1960 avec des hymnes hippies tels que Somebody to Love, White Rabbit ou Volunteers. Le musicien est décédé jeudi 28 janvier d'une défaillance multiviscérale au lendemain d'une crise cardiaque, a annoncé son agent Cynthia Bowman dans le journal américain San Francisco Chronicle. Pour ceux qui connaissent par coeur la pochette de leur album mythique de 1967 Surrealistic Pillow, Paul Kantner est celui qui se trouve au milieu de la bande : la crinière blonde, d'épaisses lunettes avec une grosse monture noire, et l'oeil droit masqué par le manche de son instrument.

Le deuxième album du groupe sera aussi celui qui aura le plus de succès, se classant troisième du Billboard 200, aux Etats-Unis. Il est un des albums emblématiques du Summer of Love avec les tubes Somebody to Love et White Rabbit. On peut d'ailleurs entendre cette chanson inspirée des effets hallucinogènes du LSD dans une scène mythique du film Las Vegas Parano (1998), dans laquelle Benicio Del Toro pète complètement les plombs dans une baignoire. Si ce tube est plus spécifiquement le fait de la charismatique chanteuse Grace Slick, Kantner s'occupait des mélodies. Originaire de San Francisco, il avait cofondé Jefferson Airplane en 1965 dans l'espoir dans faire un incontournable groupe folk. Mais comme toutes les formations de l'époque - The Mamas and the Papas en tête -, Jefferson Airplane se prend la vague psychédélique en pleine tête et en modifie complètement ses compositions. Dans le Herald Tribune de Saratosa, le guitariste évoquera ses trips au LSD comme "les instants les plus formateurs de (sa) vie". La drogue psychédélique "m'a apportéce que j'espérais que la religion m'apporte, ce qu'elle n'a jamais fait", avait-il ajouté.

Fin 1967, Jefferson Airplane sort l'album After Bathing at Baxter's, considéré comme son chef-d'oeuvre et qui annonce déjà la fin du rêve hippie. Kantner continuera avec Jefferson Airplane jusqu'à 1973, avant de fonder un autre groupe baptisé Jefferson Starship, avec d'anciens membres de l'Airplane. Si le succès commercial sera bien au rendez-vous, les idéaux, eux, seront définitivement partis en fumée.

 
2 commentaires - Jefferson Airplaine : mort du guitariste et co-fondateur du groupe Paul Kantner
  • avatar
    RSD -

    en 1970 effectuant mon service militaire a cote de reims nous ecoutoin en boucle airplaine grateful dead hot tuna janis putain que c etait bon .

    avatar
    ZaraWhite -

    Idem...mais plus tard car plus jeune que vous de 6 ans (S.N en 76). Moi j'ai découvert le rock grâce à mes cousines plus agées en 67-68 (Stones et Beatles), puis poursuite par moi-même (Ten Years After, Joplin, Jefferson, Hot Tuna, mais, surtout.....HENDRIX)

  • avatar
    philomalip -

    Une mort passée totalement inapercue...et pourtant Jefferson Airplane vaut largement Eagles...si ce n'est plus!... Mais les goûts et les couleurs!

    (a noter que le correcteur d'orthographe voudrait que je mette 2 P à "inaperçue" !!!)

    Corriger le correcteur!!! Si vous voulez que nos petits enfants sachent lire et écrire parce que pour nos enfants, c'est trop tard....
    Ce sont eux qui ont programmé le correcteur!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]