Jay Z répond aux violences policières avec la chanson "Spiritual"

Jay Z répond aux violences policières avec la chanson "Spiritual"©Warmuth Angelika/DPA, Abaca
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 8 juillet

L'Amérique s'embrase après la mort de Philando Castile, 32 ans, et Alton Sterling, 37 ans, tous deux décédés tragiquement sous les balles de la police les 5 et 6 juillet dernier. Pour répondre à ces violences, Jay Z a mis en ligne un titre inédit intitulé Spiritual.

Deux Afro-Américains ont été abattus par la police à seulement un jour d'intervalle. L'un parce qu'il vendait des CD à la sauvette et qu'il refusait d'obtempérer à un contrôle d'identité, l'autre alors qu'il cherchait simplement ses papiers après que sa voiture ait été arrêtée pour un phare cassé. Indigné par ces évènements tragiques, le rappeur Jay Z a tenu à réagir en publiant une nouvelle chanson sur Tidal intitulée Spiritual. Initialement écrit lors de la mort du jeune Mike Brown en 2014, assassiné par un officier en patrouille devant un immeuble, le morceau s'adresse directement à la police. "Je ne suis pas un poison / Juste un mec du quartier qui / a levé les mains en l'air / en désespoir, ne tirez pas / Je veux juste faire le bien", rappe Jay Z. "Je suis attristé et déçu par CETTE Amérique", écrit le rappeur dans le communiqué qui accompage le titre. "J'ai confiance en Dieu et je sais que tout arrive pour la meilleure des choses. Mais mince... C'est dur maintenant. Bénédictions à toutes les familles qui ont perdu un être cher à cause de la brutalité policière", poursuit-il.

D'autres artistes ont également fait part de leur tristesse et de leur incompréhension face à tant de violence contre la communauté noire aux Etats-Unis. "La guerre contre les gens de couleur et toutes les minorités doit cesser", écrit Beyoncé, dont on connaît déjà sa position contre l'agressivité des forces de police envers les Noirs. "Nous en avons assez que de jeunes hommes et femmes de nos communautés soient tués. C'est à nous de nous lever pour exiger 'Arrêtez de nous tuer'. (...) La peur n'est pas une excuse. La haine ne gagnera pas", ajoute-t-elle dans un long message disponible sur son site Internet.

Solange Knowles a de son côté partagé une courte reprise du morceau Black Maybe de la chanteuse soul Syreeta dans le but de "consoler son coeur fatigué". "Mais qu'est-ce que le réconfort quand des images de corps noirs massacrés, laissés dans une mare de sang, sont gravées dans votre être... encore et encore", ajoute-t-elle. Le rappeur Swizz Beatz a également mis en ligne le titre Sad News en collaboration avec Scarface, dont les couplets font référence à Donald Trump ou bien encore au Ku Klux Klan.

 
0 commentaire - Jay Z répond aux violences policières avec la chanson "Spiritual"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]