Jay-Z devant la justice en octobre pour une affaire de plagiat

Jay-Z devant la justice en octobre pour une affaire de plagiat©Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 17 août

Accusé d'avoir repris la musique de flûte d'un compositeur égyptien pour sa chanson Big Pimpin', le rappeur américain comparaîtra devant la justice américaine en octobre.

Après Pharrell Williams et son tube Blurred Lines en mars dernier, c'est au tour d'une autre grande star du hip-hop américain d'être accusée de plagiat. Jay-Z devra comparaître en justice le 13 octobre prochain pour répondre aux accusations de l'héritier d'un compositeur égyptien, Baligh Hamdy, dont une mélodie à la flûte a vraisemblablement été utilisée pour la chanson Big Pimpin', sortie en 2000.

Morceau phare du répertoire de Jay-Z, Big Pimpin' est aussi un classique du hip-hop américain. Il débute par un son oriental joué à la flûte, que l'on retrouve tout le long des quatre minutes quarante-quatre de la chanson. Son producteur, Timbaland, avait reconnu avoir utilisé cette mélodie exotique après l'avoir trouvée sur un CD non identifié, mais avait argué avoir pensé qu'elle était tombée dans le domaine public. En réalité, elle est le fruit du travail de l'Égyptien Baligh Hamdy, qui l'avait composée pour le film de même nationalité, Khosara, Khosara (1960).

Dès 2001, l'entourage de Jay-Z avait tenté d'éteindre la controverse en versant la somme de 100 000 dollars au label EMI Arabia, qui détenait les droits du film. Une somme qui avait été partagée avec les héritiers de Baligh Hamdy, mort en 1993. Aujourd'hui, c'est le neveu Osama Fahmy qui a décidé de poursuivre le rappeur et businessman, estimant que l'accord de l'époque n'avait pas de valeur aux yeux de la loi égyptienne. Selon lui, la loi de l'époque ne permettait pas de "modifier ou ajouter aux droits d'auteur", précise-t-il dans sa plainte. "À tout le moins, quel que soit le champ d'application de la licence des droits d'auteur, l'auteur est tenu de donner son accord au cas par cas pour toute modification de son travail", poursuit-il.

Il faudra donc attendre le 13 octobre pour savoir si Jay-Z et Timbaland seront condamnés pour plagiat, comme Pharrell Williams et Robin Thicke, qui ont dû verser 7,4 millions de dollars aux héritiers de Marvin Gaye en mars dernier.

 
0 commentaire - Jay-Z devant la justice en octobre pour une affaire de plagiat
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]