Jacques Dutronc : "Je détestais Serge Gainsbourg"

Jacques Dutronc : "Je détestais Serge Gainsbourg"©Lemouton Stephane, Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 16 mars

Alors que l'album hommage Joyeux anniversaire M'sieur Dutronc sort ce lundi 16 mars, l'interprète de L'opportuniste a confié au micro d'Europe 1 que Gainsbourg et lui ne s'appréciaient pas avant de se rencontrer.

Invité exceptionnel de l'émission Sortez du cadre, samedi 14 mars sur Europe 1, Jacques Dutronc est revenu sur sa longue carrière depuis sa maison de Monticello, en Corse. Un cadre somptueux au pied de la Méditerranée, où beaucoup d'amis ont défilé durant toutes ces années passées. S'il devait retenir les vrais amis ? "Le choix va être très rapide", s'exclame un Dutronc rieur. "Gainsbourg, par exemple, demande Nikos Aliagas, c'était un vrai ? Ah bah oui. C'est Françoise (Hardy) qui me l'a fait rencontrer et je le détestais", explique le chanteur au cigare. "Mais, c'était réciproque, s'empresse-t-il d'ajouter. C'est pour ça que je le détestais puisqu'il me détestait. C'est comme sur scène, si on sent que les gens vous aiment, on les aime. (...) Et donc, Françoise a voulu absolument que je le rencontre. Lui ne voulait pas, moi non plus. Elle a réussi à organiser ça."

Ceux qui connaissent la chanson Les roses fanées (1974) savent bien la complicité qui animait Serge Gainsbourg et Jacques Dutronc. Et ce dernier de rassurer les auditeurs en racontant avec amusement une anecdote où Gainsbourg s'était transformé en agent de la circulation dans le village de L'île Rousse, dans le nord de la Corse. "Il sifflait et a fait un embouteillage gigantesque", explique l'interprète de Gentleman Cambrioleur. "Déjà sans lui, c'est épouvantable, mais avec lui, c'est monté jusqu'à 20 km plus loin, partout, sur la route de Bastia, sur la route de Calvi'", poursuit-il. "Et ça a fini à la gendarmerie, avec un barbecue avec tous les enfants. À l'époque, il était dieu le père. Il avait tous les enfants à ses pieds. C'était incroyable... une autre génération."

Alors que l'album hommage Joyeux anniversaire M'sieur Dutronc sort lundi 16 mars, le chanteur explique qu'il n'a jamais pensé que le public allait le suivre autant d'années. Il avoue même ne pas toujours avoir eu envie d'être chanteur. "Mon rêve, c'était d'être menuisier", confie-t-il. "J'ai aussi fait du dessin (...) J'ai été guitariste, et puis chanteur. (...) Le cinéma ? Ah oui c'est vrai, j'oublie toujours. Je n'aime plus tellement le cinéma français, ça me fait chier." Et s'il ne devait garder qu'un souvenir ? Ce serait le plus récent puisqu'il s'agit de ses concerts Les Vieilles Canailles donnés à Bercy en novembre dernier, en compagnie de Johnny Hallyday et Eddy Mitchell.

 
0 commentaire - Jacques Dutronc : "Je détestais Serge Gainsbourg"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]