Jack Ely : mort du chanteur de "Louie Louie", le tube qui faisait peur au FBI

Jack Ely : mort du chanteur de "Louie Louie", le tube qui faisait peur au FBI©Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 30 avril

Le chanteur et guitariste des Kingsmen, Jack Ely, est décédé le 27 avril à l'âge de 71 ans. Il était connu comme l'interprète du tube qui affolait le FBI à sa sortie en 1963.

Son seul fait d'armes : avoir fait de la chanson de Richard Berry Louie, Louie un immense tube avec ses Kingsmen. Au chant et à la guitare, Jack Ely a fait de ce morceau un hymne punk avant l'heure. Le chanteur et guitariste est mort, lundi 27 avril, à son domicile de Redmond (Oregon) alors qu'il était âgé de 71 ans. Après les Kingsmen, Jack Ely a joué pour The Courtmen, avant d'être appelé par l'armée américaine pour faire la guerre du Vietnam. À son retour en 1968, le paysage rock avait bien changé et le jeune homme a préféré arrêter sa carrière de musicien pour se consacrer à l'élevage de chevaux.

Fondé en 1959 à Portland, The Kingsmen était un groupe garage qui s'est fait connaître du monde entier en 1963 grâce à leur tube Louie, Louie, une reprise de la chanson écrite et interprétée par Richard Berry en 1956. Mais c'est la version de Rockin' Robin Roberts parue en 1961 qui fascine le plus le groupe de Portland. En cause ? Des "yeah yeah yeah" qui ont été rajouté, ainsi qu'un petit solo de guitare. The Kingsmen amplifie l'aspect rageur de la reprise, tout en créant un côté très amateur et maladroit, qui fera son charme. Au micro, Jack Ely se mélange les pinceaux au niveau des textes, qu'il baragouine tout en hurlant. L'orgue introductif, la batterie en avant et le solo de guitare hasardeux mais fougueux feront le reste. En dépit d'être qualifié de "pire chanson de la semaine" par un DJ de Boston, le morceau devient un tube et parvient à obtenir une diffusion nationale.

Le gouverneur de l'Indiana de l'époque, qui croit déceler dans le phrasé de Jack Ely des appels à la débauche, fait interdire le morceau. Dans le contexte de la Guerre Froide, cette rumeur suffit à mobiliser trois agences gouvernementales, dont le FBI de J. Edgar Hoover, pour tenter de déceler ces supposés messages en passant l'enregistrement au ralenti. Quelques années plus tard, la police fédérale conclura dans une notice : "Trois agences gouvernementales ont abandonné leurs enquêtes car elles n'ont pas été en mesure de déterminer les paroles de la chanson, même après avoir écouté l'enregistrement à des vitesses allant de 16 tours par minute à 78 tours par minute".

Depuis, Louie, Louie a été reprise un nombre incalculable de fois notamment par The Kinks, Iggy Pop, Motörhead, The Clash ou encore Toots and the Maytals. Mais c'est la version des Kingsmen qui reste la plus célèbre.

 
0 commentaire - Jack Ely : mort du chanteur de "Louie Louie", le tube qui faisait peur au FBI
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]