Gomina : nouveau phénomène pop "made in Normandie"

Gomina : nouveau phénomène pop "made in Normandie"©Cecilia Schumann, DR
A lire aussi

Aurélie Tournois, publié le 25 mai

Fort d'un premier album intitulé Prints, Gomina se produira ce mercredi 27 mai au Centquatre à Paris, avant de parcourir cet été les festivals hexagonaux.

Quel vent magique s'est donc abattu sur le Calvados? Un petit nouveau vient de rejoindre le club des prodiges normands de la pop, parmi lesquels on compte désormais Concrete Knives, Granville, Two Bunnies In Love, Bow Low, GaBLé ou encore Be Quiet.

C'est en 2010 que le groupe Gomina se lance, avec en guise de modèle, le fameux Pet Sounds des Beach Boys, considéré par beaucoup comme l'album de pop parfait et inégalé jusqu'à ce jour. Peter Bannier, Julien Wobveille, Nicolas Wobveille et Nicolas Varin font un choix instrumental risqué : Gomina ne comportera aucune guitare. Le pari est réussi et, claviers et synthés branchés sur des amplis, les musiciens diffusent des mélodies vaporeuses et intenses, appuyées par la dynamique du duo basse-batterie. Fort d'un son riche et d'un songwriting ciselé, le quartet vient de publier cette année son premier album Prints, enregistré et mixé par lui-même.

Les textes sont déclamés en anglais, le long de mélodies pop entraînantes (Asleep, Sun's Gone) ou de ballades lyriques (Hotel Biarritz, Airline) emmenées par des claviers envoûtants. L'influence néo-psychédélique british est très présente, notamment sur Asleep, Let Me Go ou She's Like. Un constat qu'on retrouve jusque dans la pochette de Prints, sur laquelle figurent des tâches d'huile colorées sur fond noir. Outre les sonorités de Tame Impala, MGMT ou Beach House, le groupe revendique un large panel d'influences, allant de Brian Jonestown Massacre, à Portishead, sans oublier les Chemical Brothers.

Gomina sera en concert au 104 en première partie d'Aquaserge le mercredi 27 mai. Le groupe sera également de passage le 3 juillet au festival Beauregard à Hérouville-Saint-Clair, le 11 juillet aux Déferlantes d'Argelès-sur-mer, le lendemain au festival Musilac à Aix les Bains, et le 25 juillet au festival Art Sonic à Briouze. Les Normands feront également un détour par Brighton le 29 mai pour le Great Escape.

 
0 commentaire - Gomina : nouveau phénomène pop "made in Normandie"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]