Gérard Depardieu : "Barbara manque à beaucoup de gens"

Gérard Depardieu : "Barbara manque à beaucoup de gens"©La Presse/ABACA, Abaca
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 3 février

Gérard Depardieu délaissera les plateaux de cinéma pendant quelques temps pour rendre hommage sur scène à son amie Barbara. Il s'est confié à Télérama dans une interview fleuve.

À l'occasion du vingtième anniversaire de la disparition de Barbara, Gérard Depardieu s'est attaqué aux plus grands classiques de la chanteuse dans un album hommage à paraître le 10 février prochain. Alors qu'il s'apprête à monter sur scène pour une résidence de neuf dates aux Bouffes du Nord (du 9 au 18 février), le monstre du cinéma français a accordé une interview exclusive à Télérama, dans laquelle il est revenu sur sa relation avec l'interprète de L'Aigle noir, confiant notamment à quel point elle lui manquait.

"Le chant, je m'en fous"

Très proche de Barbara, Depardieu est toujours resté discret sur cette relation privilégiée qu'il entretenait avec la chanteuse. Depuis sa disparition soudaine en 1997, il ne s'était encore jamais vraiment livré à un média sur cette amitié qui avait conduit Barbara à écrire "Lily Passion" en 1986. "Un ovni théâtral et musical", souligne Télérama à propos du spectacle dont ils se partageaient l'affiche. "Barbara manque à beaucoup de gens. Et elle me manque aussi. Ce disque et ce spectacle sont une façon de célébrer la mémoire que j'ai d'elle", explique-t-il d'abord à l'hebdomadaire. Un album qui n'était pas du tout "prémédité" selon l'acteur, façonné avec le pianiste Gérard Daguerre dans la maison de Barbara à Précy-sur-Marne. "Je me suis pris au jeu", poursuit-il, ajoutant qu'il n'avait "pas répété", ni même "travaillé la respiration" avant d'enregistrer. "Le chant, je m'en fous. Je suis juste là pour essayer de vivre ce que j'ai à vivre", dit-il ensuite.

Barbara plus forte que Brel

Fan de la chanteuse depuis sa plus tendre enfance, il découvre Barbara en l'entendant à la radio. Une véritable révélation pour Depardieu. Il raconte : "Sa voix et ses mots avaient le don de me désinhiber, alors que j'avais quasiment perdu la parole. Pour moi c'était plus fort que Brel, qui était trop théâtral pour me toucher. Barbara c'était l'inverse : elle n'en faisait jamais trop."

Leur première rencontre à Bobino à la fin des années 1970, alors que Gérard Depardieu fait ses premiers pas en tant qu'acteur, est un véritable coup de foudre amical. "Ensemble nous avons beaucoup ri", confie-t-il, révélant au passage que Barbara était devenue sa "gardienne" lorsqu'il buvait trop et oubliait ses textes. "Elle n'était pas seulement une chanteuse, mais quelqu'un avec un background humain plus fort que tout, qui chantait sa vie. (...) La chanson n'était pas son métier, c'était sa nécessité", renchérit-il. Et de conclure, "Pour moi, Barbara n'est pas morte".

 
13 commentaires - Gérard Depardieu : "Barbara manque à beaucoup de gens"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]