Frank Ocean : 5 choses à savoir sur "Blonde", son nouvel album

Frank Ocean : 5 choses à savoir sur "Blonde", son nouvel album©Tyler Kaufman, Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 22 août

Dimanche 21 août 2016, le rappeur a mis fin à un suspense de plus d'un an, en publiant sur Apple Music son deuxième album. Un disque foisonnant, qui intervient 48 heures après l'album visuel "Endless". On lève le voile sur les mystères de ce nouvel album, un des plus attendus de l'année.

1. Un nouvel album baptisé Blond (ou Blonde, c'est selon)

Après des mois de nervosité et de nuits blanches, les fans de Frank Ocean peuvent enfin respirer et savourer l'écoute du graal tant désiré. Première surprise : comme l'avait annoncé le magazine Rolling Stone ce vendredi, "Boys Don't Cry" n'est pas le nom du nouvel album de l'Américain, qui s'appelle en réalité "Blond" (également écrit avec un "e"). Le disque contient en tout 17 morceaux, parmi lesquels cinq interludes.

2. Une sortie accompagnée d'un magazine

Boys Don't Cry est le nom d'un luxueux magazine de 300 pages, distribué gratuitement ce samedi dans quatre boutiques éphémères à Los Angeles, New York, Chicago et Londres. Un magazine contenant une version physique de "Blond(e)", ainsi que de nombreuses images signées d'artistes tels que Tom Sachs, Tyrone Lebon ou Wolfgang Tillmans. L'objet contient également des interviews de Frank Ocean et de sa mère Katonya Breaux, sans oublier un poème de Kanye West intitulé "The McDonald's Man". Il n'est malheureusement pas disponible en France.

3. David Bowie, Elliott Smith ou les Beatles parmi les invités

D'une richesse incroyable, tant par sa production que par sa large liste de collaborations, "Blond(e)" compte également de nombreuses références. On y trouve ainsi le fantôme de David Bowie, des Beatles ou encore d'Elliott Smith. C'est dans la chanson Seigfried que le rappeur fait allusion à ce dernier en citant les paroles d'A Fond Farewell. Sur White Ferrari, il cite clairement un extrait du Here, There and Everywhere des Beatles. Quant à David Bowie, si son nom est crédité, on suppose qu'il s'agit surtout d'un texte hommage présent dans le magazine Boys Don't Cry.

4. Des collaborations avec Beyoncé, Kendrick Lamar ou James Blake

Qui d'autre que Frank Ocean peut s'offrir des choeurs assurés par Beyoncé et Kendrick Lamar sur une production signée Pharrell Williams ? Tel est le casting de rêve de la chanson de Pink + White, un des sommets de l'album. L'atmosphère évanescente des enregistrements de James Blake peut s'entendre sur le morceau Godspeed, sur lequel on entend aussi la chanteuse de gospel Kim Burrell. Le phrasé haut-débit d'Andre 3000 (OutKast) est à l'honneur sur Solo (Reprise). Les Français Christophe Chassol et SebastiAn sont aussi à l'honneur, ce dernier étant présent sur un interlude, au cours duquel il raconte sa séparation avec sa petite amie à cause de l'arrivée de Facebook.

5. Un album, mais deux versions différentes

"I got two versions" ("j'ai deux versions"), chante Frank Ocean sur le titre introductif Nikes, dont le clip a été dévoilé ce week-end. Comme il l'avait annoncé sur son Tumblr, ce nouvel album est disponible en deux versions différentes. Fans français, ne cherchez pas trop, car l'autre version que celle disponible sur Apple Music n'est autre que le CD offert en édition limitée dans le magazine Boys Don't Cry. Les morceaux Nikes, Be Yourself, Self Control, Good Guy et Close to You sont absents de celui-ci, mais il contient en revanche les titres Mitsubishi Sony et Easy.

 
0 commentaire - Frank Ocean : 5 choses à savoir sur "Blonde", son nouvel album
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]