Francis Cabrel : "le Christ m'a toujours accompagné"

Francis Cabrel : "le Christ m'a toujours accompagné"©DR
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 17 mars

Lundi 16 mars, le chanteur dévoilait Partis pour rester, le premier single extrait de son album In Extremis, à paraître le 27 avril prochain.

À 61 ans, Francis Cabrel dit aborder les "derniers lacets" de sa carrière musicale avec l'envie de "dire exactement ce (qu'il) ressent, sans vouloir toujours accrocher un public d'une quinzaine d'années", explique-t-il à l'AFP alors que son nouveau single, Partis pour rester, débarque sur les ondes. "Dans une carrière, il y a une entrée et une sortie. L'entrée, on ne décide pas forcément quand elle arrive, mais la sortie, je pense qu'il faut la préparer, là je suis en train de faire ça", poursuit-il. Annoncé pour le 27 avril, In Extremis (Smart/Sony Music) sera le premier album de Francis Cabrel avec des chansons originales depuis Des roses et des orties (2008) écoulé à plus de 900 000 exemplaires.

Il y a quelques années, le chanteur confessait ne plus être capable de trouver l'inspiration et en avait profité pour se prêter à l'exercice de la reprise avec un album hommage à Bob Dylan, Vise le ciel (2012). Puis, il a fini par retrouver ses bonnes habitudes :"s'asseoir à une table pour réfléchir" et "provoquer" le retour des idées. Le titre In Extremis symbolise justement cet état d'urgence dans lequel s'est volontairement plongé l'interprète de Petite Marie afin de retrouver le bon chemin. Au programme ? On retrouve plusieurs thèmes différents, à savoir l'amour, la vie de prisonnier de Nelson Mandela et le calvaire du Christ. Au journal Le Parisien, Francis Cabrel confie à propos de ce dernier : "L'amour des autres, la tolérance, je les ai chantés dix fois mais là, je vais directement au boss (il sourit). Le Christ m'a toujours accompagné : baptisé, enfant de choeur, communiant, marié à l'église..." Il explique le sentiment qui l'a poussé à aborder ses thèmes, en rapport avec les attentats de Paris en janvier dernier. "Avec ce qui s'est passé récemment, " Charlie Hebdo ", on s'éloigne de l'humanité, de la compréhension. C'est une façon de dire qu'il faut croire au moins à la fraternité", explique-t-il au quotidien français.

 
0 commentaire - Francis Cabrel : "le Christ m'a toujours accompagné"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]