France Gall : son Eurovision était un "drame absolu"

France Gall : son Eurovision était un "drame absolu"©Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 29 septembre

Invitée de C'est votre vie, diffusée samedi 26 septembre sur France 2, la chanteuse est revenue sur les terribles coulisses de sa victoire à l'Eurovision 1965.

Samedi dernier, France Gall était l'invitée d'honneur de Stéphane Bern dans C'est votre vie, l'émission de France 2 qui retrace la vie et la carrière d'une personnalité française. L'occasion pour la chanteuse de revenir sur un épisode qui a marqué profondément le début de sa carrière : sa victoire au concours Eurovision de la chanson en 1965. Contre toute attente, l'interprète de Résiste n'en garde pas du tout un bon souvenir. Et pour cause, elle a subi ce jour-là une succession de malheurs qui ont un peu terni sa victoire, explique-t-elle aujourd'hui devant les caméras de France 2.

Le 20 mars 1965, France Gall n'a que 17 ans lorsqu'elle défend les couleurs du Luxembourg avec la chanson Poupée de cire, poupée de son, écrite par Serge Gainsbourg et arrangée par Alain Goraguer. Dès l'après-midi, des tensions montent entre l'orchestre italien chargé de jouer la partition et le compositeur français, les premiers reprochant au second son attitude. Déstabilisée par la mauvaise ambiance, la chanteuse peine à chanter juste. "Je me suis fait huer par les musiciens tout l'après-midi pendant les répétitions, raconte France Gall. Et donc j'y suis allée, dans ma tête, tellement perdante, qu'après avoir chanté j'ai dit à la personne qui m'accompagnait 'sortons de là, j'ai besoin de boire un verre de lait, quelque chose'."

En réalité, "il s'est passé un drame absolu pour moi ce soir-là, poursuit-elle. J'étais avec un garçon et j'ai demandé à ce qu'on appelle ce garçon quand j'ai gagné. Et ce garçon, juste avant que je monte sur scène, pour aller rechanter ma chanson, il me dit : 'je te quitte'. Donc moi, qui étais très amoureuse, je pleure. Et on me pousse sur scène et on voit que j'ai plein de larmes mais ça n'a rien à voir avec le fait que j'ai gagné." Cerise sur le gâteau, de retour dans les coulisses après sa victoire, la jeune femme a reçu une gifle de la part de sa concurrente britannique. "Oui. Parce qu'elle croyait qu'elle allait gagner. Tout le monde croyait que c'était elle. On a même dit que cela avait été truqué", se souvient l'artiste de 67 ans, qui raconte cette journée atroce avec le sourire.

 
0 commentaire - France Gall : son Eurovision était un "drame absolu"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]