France Gall : Résiste est "le mot qu'on a envie d'entendre, de dire et de vivre"

France Gall : Résiste est "le mot qu'on a envie d'entendre, de dire et de vivre"©BestImage
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 25 novembre

Suspendue quelques jours après les attentats, la comédie musicale Résiste a repris mardi 17 novembre au Palais de Sports, devenant une forme de résistance.

Dans un entretien accordé à Gala, France Gall évoque la reprise de son spectacle après les attentats qui ont frappé Paris, le 13 novembre. Une reprise pas si évidente, seulement trois jours après le drame qui a beaucoup secoué le monde de la musique. Si plusieurs artistes ont annulé leurs venues cette semaine-là à Paris, la chanteuse a souhaité que sa comédie musicale reprenne dès le mardi 17 novembre. Comme chaque soir, depuis que le show est à l'affiche du Palais des Sports, France Gall est montée sur scène à la fin de la représentation, cette fois-ci avec un papier à la main. "On a voulu nous enlever ces moments de bonheur. C'est raté. Résistons tous ensemble !", s'est-elle exclamée devant un public venu en masse, malgré la peur et la tristesse.

"On ne veut pas changer notre manière de vivre. On veut continuer de partager ces moments de bonheur ensemble en concert ou ailleurs", a confié France Gall au magazine français. Pour elle, la chanson qui donne son titre à la comédie musicale est même devenue une forme de symbole, un peu malgré elle. "Quand toute la salle hurle 'Résiste !', ça nous fait du bien à tous. C'est cathartique !", a-t-elle poursuivi. Si cette chanson a été écrite par Michel Berger en 1981 dans un tout autre contexte, elle avait aussi pour but de "célébrer une manière de vivre". "Aujourd'hui, des décennies plus tard, dans cette salle mythique du Palais des Sports de Paris, ce mot résonne encore. C'est étrange, mais c'est le mot qu'on a envie d'entendre, de dire et de vivre".

La chanson Résiste était aussi le symbole d'un certain engagement qui s'est concrétisé au milieu des années 80, par des oeuvres humanitaires en Afrique auxquelles ont pris part Michel Berger, France Gall mais aussi Daniel Balavoine, Richard Berry ou Renaud. "Sortir de chez soi ou aller à un concert est malheureusement un geste militant aujourd'hui", regrette ainsi la chanteuse de 68 ans.

 
0 commentaire - France Gall : Résiste est "le mot qu'on a envie d'entendre, de dire et de vivre"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]