France Gall évoque son amitié avec Daniel Balavoine et Michel Berger

France Gall évoque son amitié avec Daniel Balavoine et Michel Berger©Getty Images
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 15 janvier

A l'occasion du 30ème anniversaire de la mort de Daniel Balavoine,France Gall s'est confiée à coeur ouvert dans les pages du Parisien.

Le 14 janvier 1986 disparaissait l'une des plus grandes figures de la chanson française. Décédé au Mali dans un accident d'hélicoptère en marge du Paris-Dakar, Daniel Balavoine laisse pourtant derrière lui un répertoire indémodable et des souvenirs inoubliables à tous ses amis. France Gall notamment, a rencontré le chanteur à la fin des années 1970 alors que Michel Berger cherchait une voix pour incarner Johnny Rockfort, le rôle-titre masculin de la comédie musicale Starmania.

Elle se rappelle : "La première fois qu'on a vu et entendu Daniel, c'était à la télé : Michel et moi étions assis par terre dans notre chambre de Beauséjour et regardions par intermittence l'émission de Guy Lux" raconte-t-elle, "Quand il est entré pour chanter Lady Marlène avec un grand orchestre, nous avons eu un choc. Raide comme un piquet, planté derrière son micro sur pied, il a commencé à chanter d'une voix qu'on n'avait jamais entendue, avec un timbre nouveau et une tessiture tellement large et aigüe qu'on est resté bouché bée" révèle la chanteuse.

Bluffé par sa prestation, Michel Berger lui propose le rôle, et une amitié commence à naître entre les trois jeunes gens. Berger se met alors à lui écrire des titres sur mesure comme le tube Tous les cris les SOS : "C'était rare pour un compositeur de pouvoir écrire une chanson aussi étendue musicalement. Un tour de force" admet France Gall. Elle se souvient également d'un "Michel plutôt réservé, parlant doucement, face à Daniel, fougueux, qui le charriait et qui au fond l'admirait infiniment en tant qu'artiste", ajoutant aussi que "Michel était le premier à qui Daniel faisait écouter ses chansons".

Très proches jusqu'à la mort de Balavoine, ils avaient pour habitude de partager bien plus que des moments musicaux : "Nous passions Noël ensemble, les vacances d'été ensemble dans des maisons louées, on jouait au tennis, on allait au cinéma" se remémore France Gall. "Le duo qu'ils formaient était un moment de grâce absolu" ajoute-t-elle. Une amitié très forte endeuillée par la mort soudaine de leur ami, un grand "gouffre qui fera que plus rien ne sera comme avant", et qui inspirera à Michel Berger la chanson Evidemment, interprétée par France Gall en 1987.

 
0 commentaire - France Gall évoque son amitié avec Daniel Balavoine et Michel Berger
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]