EXCLU - The Vaccines : "Notre génération vit tout à moitié"

EXCLU - The Vaccines : "Notre génération vit tout à moitié"©SONY MUSIC, DR
A lire aussi

Aurélie Tournois, publié le 30 juin

Alors que les Londoniens de The Vaccines étaient de passage le 27 juin dernier au festival Solidays, nous en avons profité pour poser quelques questions au chanteur et leader du groupe, Justin Young, sur leur troisième album English Graffiti, sorti en mai dernier.

Pourquoi avez-vous choisi de nommer votre album English Graffiti ?

Justin Young : C'est une phrase que j'ai vue écrite sur un mur au Pérou. Je me suis dit : c'est dingue, partout dans le monde, les graffitis sont en anglais. C'est fou que tout le monde soit connecté de cette façon. Paradoxalement, notre génération éprouve des difficultés à communiquer. Car, (mimant une photo prise au smartphone, ndlr) on vit tout à moitié, à travers la technologie.

Votre album a été produit par Dave Fridman (The Flaming Lips) et Cole MGN (Beck). Quelle teinte cela a-t-il apporté à votre musique ?

Justin Young : Dave est un génie ! Il a poussé tous nos sons à l'extrême. Quelle que soit la chose dont on rêvait, il la réalisait. Tous les sons qu'il produit semblent venir d'une autre planète. Cole est son total opposé : il était très concentré, précis et méticuleux. Il a une approche plus moderne de la musique, très minimaliste.

Vous avez dit vouloir réaliser un album ancré dans une époque. Comment avez-vous procédé ?

Justin Young : On avait besoin de prendre conscience de l'époque à laquelle on vit et de parler de ce qui nous tient à coeur à nous et à notre génération. Je pense qu'il faut être attentif à ce que les gens écoutent, voir comment cette musique est construite, ce que les gens disent et essaient de faire passer, plutôt que de toujours regarder en arrière et d'avoir des regrets.

Tu as subi des problèmes de voix (le chanteur a été opéré après une hémorragie des cordes vocales, ndlr). Comment gères-tu aujourd'hui cette situation?

Justin Young : Quelqu'un m'a dit que je pourrais devenir muet. Je dois donc faire très attention à ma voix car c'est mon arme. Maintenant, pour chaque concert, je dois la chauffer une demi-heure et la reposer dix minutes.

Sur votre dernier album, tu chantais que c'était "difficile de mûrir". Comment te sens-tu maintenant ?

Justin Young : Ah ! Je ne sais pas encore si je suis réellement devenu plus mature, même si ça devrait être le cas.

 
0 commentaire - EXCLU - The Vaccines : "Notre génération vit tout à moitié"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]