EXCLU - David Thibault : "Je fais ce que j'aime en m'inspirant des légendes"

EXCLU - David Thibault : "Je fais ce que j'aime en m'inspirant des légendes"©Mercury, DR
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 13 juin

Finaliste malheureux de la saison 4 de The Voice face à Lilian Renaud, David Thibault prend aujourd'hui son envol avec un premier album éponyme composé de reprises et de quelques inédits. Rencontre avec ce jeune Canadien passionné d'Elvis qui s'est donné pour mission de convertir la jeune génération au rockabilly.

Pourquoi avoir choisi de sortir un premier album avec que des reprises ?

Étant encore en recherche de ma propre sonorité musicale, nous avons décidé mon équipe et moi de faire un album de reprises pour commencer. Avec ce premier disque, je suis dans mon élément et ça me ressemble. Nous avons décidé d'y aller avec des titres qui n'ont pas souvent été repris, et nous avons choisi des chanteurs de cette époque que j'aime beaucoup. Et en plus, Il y a quatre chansons originales en français sur cet album pour montrer à mon public que nous avons déjà commencé à travailler pour mon deuxième album.

Y en a-t-il une que tu préfères ?

Je dirai que je suis rattaché émotionnellement à That's All Right Mama d'Elvis Presley, car c'est la première chanson du King que j'ai écouté et qui m'a fait tomber amoureux de cette musique. Je suis aussi beaucoup rattaché à Saint-Raymond, une des quatre chansons originales. Saint-Raymond est la ville où j'ai grandi et où se trouvent tous mes souvenirs d'enfance.

Ton premier single est une reprise de Chris Isaak, "Blue Hotel". Pourquoi ne pas avoir choisi un titre de ton chanteur préféré, Elvis ?

Pour être honnête, au départ j'aurais préféré une chanson qui bouge beaucoup plus comme premier single, mais la maison de disques en a décidé autrement. Mais je suis très content du résultat. Et ce côté plus électro peut sans doute attirer un public plus large.

On t'a connu grâce à ton incroyable voix "à la Elvis", comment réussis-tu à te démarquer du personnage sur tes interprétations ?

Simplement en restant moi-même. Je n'essaie pas d'imiter qui que ce soit. C'est plus un hommage à ces grands noms de la musique avec mes propres interprétations et ma propre personnalité. Je fais ce que j'aime en m'inspirant des légendes de la musique.

Tu as une image très rétro pour un jeune homme de 19 ans, comment est né cet amour pour la période des années 1950-1960 ?

Depuis que j'ai découvert Elvis, les années 1950-1960 sont une passion pour moi. J'adore les vieilles voitures, les vêtements rétro, les décorations rétro... Vers l'âge de 11 ans, je me suis mis à écouter l'album d'Elvis que ma mère mettait dans la chambre d'hôpital de mon grand-père avant son décès, ça me permettait de me souvenir de lui. Elvis m'a également amené à découvrir d'autres grands chanteurs de cette époque tels que Jerry Lee Lewis, Johnny Cash, Little Richard, Ray Charles, Roy Orbison, James Brown et bien d'autres. Ce que j'admire chez ces grands artistes, c'est qu'ils n'ont jamais abandonné leurs visions et leurs idées. Ils se battaient pour avoir ce qu'ils voulaient dans leur musique.

N'aurais-tu pas préféré être né dans les années 1950, pendant l'âge d'or du rockabilly ?

Si j'avais une machine à voyager dans le temps, j'irais certainement faire un tour dans les années 1950. Mais je pense que je suis né à la bonne époque, justement pour faire découvrir cette musique aux gens de ma génération.

Ecoutes-tu d'autres genres de musique ?

J'aime bien Bruno Mars et Adele. Un de mes rêves serait de pouvoir collaborer avec Johnny Hallyday ou Céline Dion. J'aime aussi beaucoup le blues, le jazz et la musique classique.

Penses-tu pouvoir faire à l'avenir un autre style de musique que le rockabilly et sortir de l'ombre d'Elvis qui plane sur toi ?

Ce que je veux faire pour mon album original, c'est vraiment de trouver le bon mélange entre le son moderne et le son vintage. Je veux faire quelque chose de différent, quelque chose qui va faire en sorte que les gens vont me reconnaitre dans cette musique. Je veux que ça me ressemble.

Tu viens de The Voice, tout comme Kendji, vises-tu le même genre de succès ?

Je suis une personne qui vit une journée à la fois. J'essaie de ne pas avoir trop d'attentes, car on peut être très déçu... Mais si j'ai la conviction de pouvoir aller aussi loin que je le veux dans cette carrière, j'y arriverai.

 
0 commentaire - EXCLU - David Thibault : "Je fais ce que j'aime en m'inspirant des légendes"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]