Eurovision 2016 : pourquoi la candidate ukrainienne énerve tant la Russie ?

Eurovision 2016 : pourquoi la candidate ukrainienne énerve tant la Russie ?©Pacific Press, Getty Images
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 19 avril

Elle s'appelle Jamala et représentera l'Ukraine au concours de l'Eurovision cette année. Mais sa chanson intitulée 1944 risque de ne pas plaire du tout à la Russie.

Après Alexander Ivanov, le candidat biélorusse qui compte performer nu sur scène avec des loups, c'est au tour de Jamala de créer le buzz. Cette jeune chanteuse ukrainienne de 32 ans originaire de Crimée suscite de vifs débats à cause de la chanson qu'elle a décidé d'interpréter le 14 mai prochain à Stockholm. Intitulé 1944, le morceau raconte l'histoire de son peuple, les Tatars, et de leur déportation massive pendant la période stalinienne. "J'avais besoin de cette chanson pour rendre hommage à ces milliers de Tatars de Crimée dont il ne reste plus rien, même pas de photos. (...) Les Tatars de Crimée sont désespérés et ont besoin de soutien", a expliqué Jamala à Radio Free Europe/Radio Liberty. "Cette chanson est à propos de ma famille et de ma grand-mère. Je devais l'écrire. C'est une chanson en leur mémoire et c'est difficile pour moi de la chanter", a-t-elle ajouté. Un titre fort qui, au-delà d'être politique symbolise plutôt "l'Ukraine en souffrance que nous sommes tous aujourd'hui", a déclaré l'un des membres du jury qui a voté pour Jamala.

Très polémique selon certains, le morceau a pourtant été validé par le groupe référence de l'Eurovision, l'UER (l'Union européenne de radio-télévision) qui a assuré que "le titre et les paroles de la chanson ne contenaient pas de message politique et qu'elle ne violait pas le règlement du Concours". En effet, il est stipulé dans le règlement de l'Eurovision que les paroles ainsi que leur présentation "ne peuvent porter atteinte ni au Concours ni à l'UER", et qu'il est "interdit d'inclure tout mot ou tout geste de nature politique ou assimilable".

Si Jamala pourra chanter sa chanson en direct devant des millions de téléspectateurs dans moins d'un mois, elle ne pourra malheureusement pas compter sur le soutien des Tatars qui vivent en Crimée. La péninsule ayant été annexée par la Russie en 2014, ces derniers n'ont en effet pas le droit de prendre part à la compétition. "Ça me rend très triste", avoue la chanteuse, "beaucoup de gens m'ont écrit en disant qu'ils enverraient quand même des textos parce qu'ils me soutiennent". Quelque chose nous dit que cette année, la Russie sera moins généreuse envers l'un de ses voisins au moment de la distribution des points.

 
0 commentaire - Eurovision 2016 : pourquoi la candidate ukrainienne énerve tant la Russie ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]