Enfoirés 2015 : Jean-Jacques Goldman répond à la polémique par l'humour

Enfoirés 2015 : Jean-Jacques Goldman répond à la polémique par l'humour©Jean-Jacques Datchary, Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 5 mars

Invité du Petit Journal de Canal+ mercredi 4 mars, Jean-Jacques Goldman a souhaité s'expliquer sur les paroles de Toute la vie, le nouvel hymne des Enfoirés qui fait face à de nombreuses critiques.

On pensait le voir sur le plateau de Gilles Bouleau ou bien sur celui de son concurrent de France 2, David Pujadas. Même pas, c'est dans l'émission de Canal+ que le très discret parolier Jean-Jacques Goldman est venu s'expliquer suite à la polémique autour de sa chanson Toute la vie. Alors qu'il n'avait accordé aucune interview depuis quinze ans, la personnalité préférée des Français a choisi le plateau de Yann Barthès pour s'exprimer. Un choix loin d'être anodin pour l'homme accusé de conservatisme quand on sait que l'émission est très suivie par les 15-35 ans.

Dans une vraie-fausse interview menée par les deux trublions Eric et Quentin, Jean-Jacques Goldman a choisi de répondre aux critiques de manière décalée. La question au coeur de cette rencontre surréaliste : l'auteur-compositeur est-il réac' ? Face aux charges humoristiques du duo, Goldman prend des airs volontairement niais : "Vous ne vous rendez pas compte que c'est réac' ?, l'interroge alors le tandem. "Non, franchement, je ne m'en rendais pas compte, leur répond timidement l'invité. Ah, bah voilà, le principe d'un réac', c'est de ne pas se rendre compte qu'il est réac' !" Poursuivant l'interview sur le ton de la dérision, Eric et Quentin insistent sur le côté conservateur et paternaliste des paroles de Toute la vie, allant jusqu'à qualifier son auteur de "complotiste, paranoïaque voire antisémite".

Entre deux traits d'humour, Jean-Jacques Goldman a tout de même souhaité avancer quelques explications : "Je suis un peu surpris, le thème de la chanson, c'est justement les jeunes qui demandent des comptes aux adultes (...) La chanson ne dit pas du tout que c'était mieux avant". Avant de conclure ainsi : "C'est juste une chanson. Vous ne pensez pas qu'on cherche un peu trop la petite bête ?" On l'aura bien compris, le but de cette intervention télévisée était de relativiser la polémique qui a pris des proportions démesurées. A l'issue de cette vraie-fausse interview en réalité un poil complaisante, une question demeure pourtant en suspens : pourquoi diable les Enfoirés ont décidé de chanter une chanson sur le conflit intergénérationnel au lieu de s'indigner contre la pauvreté et la précarité, qui touchent toutes les tranches d'âge ?

 
0 commentaire - Enfoirés 2015 : Jean-Jacques Goldman répond à la polémique par l'humour
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]