Elizabeth II, la reine d'Angleterre en 5 chansons

Elizabeth II, la reine d'Angleterre en 5 chansons©Samir Hussein, Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 21 avril

A l'occasion des 90 ans d'Elizabeth II, événement majeur outre-Manche, voici cinq chansons pour célébrer (ou fustiger) la reine d'Angleterre.

La + taquine : Her Majesty, des Beatles

Dès 1965, les Beatles ont été reçu par la reine à Buckingham Palace, où ils ont reçu la médaille de l'Ordre de l'Empire Britannique (la plus basse des décorations). Pour la remercier, Paul McCartney lui écrira en 1969 l'interlude Her Majesty, sur laquelle il entonne d'un ton moqueur "Sa majesté est une fille assez jolie, mais elle n'a pas grand-chose à dire". Elle ne lui en voudra pas puisqu'en 1997, McCartney sera anobli.

La + blasphématoire : God Save the Queen, des Sex Pistols

Symbole du mouvement punk, ce tube de 1977 est directement inspiré de l'hymne national britannique du même nom, sur lequel il urine à coup de guitares tranchantes et de punchline incisives. Ici, la reine d'Angleterre, à la tête d'un "régime fasciste", "n'a rien d'un être humain" et n'apporte "aucun avenir" à son royaume. Enorme polémique à sa sortie, en plein 25e anniversaire de l'accession au trône d'Elizabeth II, le disque a bien failli être numéro 1 en Angleterre. Mais la bienveillante BBC a préféré interdire l'hymne blasphématoire de ses ondes.

La + prophétique : The Queen is Dead, des Smiths

Plutôt à gauche dans ses engagements, le groupe The Smiths a lui aussi combattu l'autoritarisme du Royaume-Uni dans ses chansons. Sans la même virulence que les Sex Pistols, Morrissey et sa bande ont souvent égratigné la reine Elizabeth II, mais aussi toute la famille royale. Comme sur la chanson The Queen is Dead, qui décrit avec humour un prince Charles ridiculement endimanché dans la robe de mariée de sa reine de mère.

La + perchée : La reine d'Angleterre, de Philippe Katerine

En France aussi, Elizabeth II a droit à ses petites déclarations musicales. A l'instar de La reine d'Angleterre, du chansonnier zinzin Philippe Katerine. Sur un air évoquant la comptine Maman les p'tits bateaux, le Français entonne à tue-tête "Bonjour, je suis la reine d'Angleterre et je vous chie à la raie", avec un accent franglais. Ici, la désacralisation s'exprime avec une pointe de poésie burlesque.

La + ambigüe : Elizabeth My Dear, des Stone Roses

Bien moins connue, cette rengaine des Stone Roses, présente sur le premier album éponyme des Mancuniens, est basée sur la chanson traditionnelle anglaise, Scarborough Fair, popularisé par Simon & Garfunkel. Tout l'intérêt de cette ballade doucereuse est l'ambiguïté des paroles - notamment le vers "je n'aurai pas de repos tant qu'elle n'aura pas perdu son trône" -, qui font autant allusion à la reine d'Angleterre qu'à une ex-petite amie un peu collante.

 
0 commentaire - Elizabeth II, la reine d'Angleterre en 5 chansons
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]