Doc Gynéco : "L'aspect financier de mon premier disque m'a échappé"

Doc Gynéco : "L'aspect financier de mon premier disque m'a échappé"©Frederic SOULOY, Getty Images
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 13 avril

Vingt ans après Première consultation, Doc Gynéco est de retour avec une réédition de l'album qui l'a propulsé au sommet de la gloire et une série de concerts dans toute la France. A cette occasion il s'est confié à l'AFP sur son parcours mais aussi "ses erreurs de jeunesse", comme son soutien à l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy.

Doc Gynéco semble enfin sortir de sa longue traversée du désert. Un chemin de croix qu'il a dû faire après ses problèmes avec le fisc et son soutien controversé à Nicolas Sarkozy en 2006, "sa plus grosse erreur" selon lui. "Je voulais créer un électrochoc. Evidemment, je ne suis pas de droite mais dans les cités, Sarkozy fait plus peur que Marine Le Pen, je ne comprends pas pourquoi. J'espérais leur montrer que le risque venait plus de la seconde que du premier", explique-t-il. "Je me disais que Sarkozy pourrait jouer le rôle du grand frère auprès des jeunes des cités, qu'il leur ferait du bien en étant dur avec eux. Mais il n'a pas fait le boulot et je suis passé pour un idiot", se souvient le rappeur. Une erreur de jugement qui précipitera sa carrière vers le fond, déjà en perte de vitesse depuis la sortie du double album Un Homme nature/Doc Gynéco enregistre au quartier.

Il faut dire qu'à cette époque, le Doc est bien loin des débuts mirobolants de Première consultation, l'album qui l'a révélé en 1996 avec les tubes Viens voir le docteur, Dans ma rue, Passement de jambes ou bien encore Vanessa. Vendu à plus d'un million d'exemplaires, l'album fait de lui une star, mais étourdi le jeune homme de 22 ans. "L'aspect financier de mon premier disque m'a échappé, je n'en ai pas profité", explique-t-il, "mais j'ai rencontré des gens, appris beaucoup de choses, le cinéma, les musées, la culture". Si le rappeur devient le chouchou de toute une génération en quelques mois, ce succès provoque pourtant le rejet du milieu dans lequel il a grandi : "C'est comme si tu as gagné au loto mais que tu veux quand même retourner travailler à l'usine. Personne ne veut plus de toi, tout le monde te dit que tu n'as plus rien à faire là" confie-t-il encore.

Aujourd'hui sollicité par tous les nostalgiques de l'âge d'or du rap français, Doc Gynéco sera de retour sur scène pour une grande tournée qui débutera le 15 avril à Ris Orangis, le même jour que la sortie de la réédition de Première Consultation. Il passera également par Paris à l'Olympia les 25 et 26 mai, deux dates où "les billets ont été vendus en quelques heures".

 
0 commentaire - Doc Gynéco : "L'aspect financier de mon premier disque m'a échappé"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]