DIIV : sa tendre reprise d'Elliott Smith

DIIV : sa tendre reprise d'Elliott Smith©Daniel Boczarski, Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 24 février

Quelques jours après la sortie de l'électrique Is The Is Are, Zachary Cole Smith surprend avec une reprise acoustique et fragile d'Elliott Smith.

En avril 2015, le leader de DIIV annonçait la sortie du deuxième LP de son groupe pour l'automne en confiant que celui-ci était influencé par Elliott Smith et Royal Trux. Sorti finalement le 5 février 2016, Is The Is Are - meilleur album de 2016 à ce jour - épousait plutôt des contours pop noisy, quelque part entre Sonic Youth et The Cure. Outre le patronyme, Zachary Cole Smith partage avec le songwriter disparu en 2003 des chansons à coeur ouvert dans lesquelles l'auteur-compositeur n'a pas peur de livrer ses tourments intérieurs, parmi lesquels une addiction à l'héroïne qui a bien failli lui coûter la vie. Autrement dit, si connexion il y a entre le chanteur de DIIV et l'ange déchu de l'indie folk, c'est bien plus sur le fond que sur la forme. C'était sans compter sur une magnifique reprise de Ballad of Big Nothing, l'excellente chanson écrite par Elliott Smith en 1997.

Mise en ligne ce lundi 22 février, la reprise a été enregistrée dans le cadre d'une session pour le site du magazine masculin britannique Hero. On y voit Zachary Cole Smith à la guitare acoustique, accompagné au choeur et à la guitare par un membre de DIIV, Colin Caulfield. Filmé dans un éclairage rouge orangé, le tandem livre une version intimiste et fragile de la ballade de 1997. Dans l'interview qui accompagne cette session acoustique, le leader de DIIV explique que sa girlfriend Sky Ferreira lui a offert une guitare ayant appartenu à Elliott Smith. En 2013, le couple avait d'ailleurs déjà repris sur scène une chanson du songwriter suicidé intitulée Little One.

Ballad of Big Nothing a été écrite et composée par Elliott Smith en 1997 pour l'album Either/Or, le dernier disque purement acoustique de l'Américain. Elle apparaît également en ouverture du best-of An Introduction To... Elliott Smith, paru en 2010. Après quatre albums studio et une nomination aux Oscars 1998 pour Miss Misery (présente dans Will Hunting), l'auteur-compositeur s'est donné la mort en 2003, à l'âge de 34 ans.

 
0 commentaire - DIIV : sa tendre reprise d'Elliott Smith
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]