Diam's : "J'aimais le rap parce c'était brutal"

Diam's : "J'aimais le rap parce c'était brutal"©Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 25 mai

Actuellement en promotion pour son livre Mélanie, Française et musulmane, paru le 21 mai aux éditions Don Quichotte, l'ex-rappeuse s'est confiée sur sa nouvelle vie dans l'émission Sept à Huit, dimanche 24 mai sur TF1.

Trois ans après son Autobiographie, écoulée à 78 000 exemplaires selon Hebdo Musique Mag, l'ex-rappeuse a décidé de reprendre la plume pour raconter la vie après-Diam's qu'elle mène depuis 2012 sous son nom civil de Mélanie Georgiades. Invitée de Sept à Huit ce dimanche sur TF1, la jeune femme est apparue voilée jusqu'aux baskets, avec la volonté de montrer une image apaisée et rangée du rap et de la musique. Au micro de Thierry Demaizières, elle est revenue pendant une quinzaine de minutes sur le bonheur que lui apporte son nouveau statut de femme musulmane et de mère au foyer. Elle a aussi porté un regard honteux sur son passé de rappeuse.

"C'est extraordinaire de constater à quel point on peut changer", a avoué l'interprète de La boulette, qui n'assume pas son passé de star, expliquant ainsi : "Je ne peux pas faire abstraction du milieu dans lequel j'évoluais. (...) Le showbizz, la gloire, l'ambition, la réussite, le paraître... ça fait sortir le pire de nous-même". Pour Mélanie Georgiades, son ancien métier est indissociable de cet univers qu'elle repousse désormais. "Je ne chantais pas pour chanter, j'avais des messages à faire passer, confie-t-elle, j'avais une colère en moi et ça, je l'ai toujours dit, moi j'aimais le rap parce que c'était brutal, parce que c'était cash. Je ne suis pas partie faire du violon."

L'ex-rappeuse ne souhaite pas que sa fille écoute ses chansons un jour : "Je préfère lui faire lire mes livres (...), je n'assume pas, j'étais vulgaire, il ne faut pas l'oublier (...) je ne suis plus cette femme-là". Quant à ses fans, elle dit les croiser plus souvent maintenant et qu'ils lui disent : "Je t'ai aimée par le passé et parce que je t'ai aimée, je suis très heureux pour toi si tu es heureuse".

 
0 commentaire - Diam's : "J'aimais le rap parce c'était brutal"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]