David Bowie : sa rencontre avec le troisème Daft Punk

David Bowie : sa rencontre avec le troisème Daft Punk

Le chanteur a rendu hommage à Rob Stringer, le patron de son label, Columbia Records, qu'il a rencontré alors qu'il était habillé en Daft Punk.

A lire aussi

publié le 28 avril

Le chanteur a rendu hommage à Rob Stringer, le patron de son label, Columbia Records, qu'il a rencontré alors qu'il était habillé en Daft Punk.

David Bowie n'est pas le genre d'artiste à s'exprimer souvent publiquement, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans des interviews. Pourtant, le Thin White Duke vient de publier un long message sur Facebook, en l'honneur de Rob Stringer, patron de son label, Columbia Records, qui vient de recevoir le Strat Award, remis par Music Week (magazine anglais à destination des professionnels de l'industrie musicale), pour son travail au sein de son entreprise. David Bowie raconte notamment sa rencontre avec Rob Stringer : "Imaginez ma surprise quand j'ai tapé pour la première fois à la porte de son bureau, chez Sony, à New York : un membre de Daft Punk m'a ouvert. Il ma indiqué de m'asseoir sur un siège confortable, à côté du bureau du patron, avant s'asseoir dans le siège de celui-ci. Il a enlevé son casque brillant. C'était Rob. 'Je peux aller aussi loin que ça pour mes artistes', m'a-t-il expliqué."

Le chanteur raconte ensuite à quel point Rob Stringer s'investit dans les projets des artistes avec qui il travaille : "J'ai découvert que Rob n'avait pas seulement joué le troisième Daft Punk pour un concert à Manhattan, mais qu'il avait aussi chanté dans le nouveau morceau de London Grammar et chorégraphié un numéro de danse pour l'interprétation du morceau de One Direction 'They Don't Know About Us' dans la série Glee. [...] Si vous devenez l'objet de son enthousiasme en tant qu'artiste, vous trouverez un soutien sur le long-terme - ce qui manque malheureusement à l'industrie musicale. [...] Quand, alors qu'il assurait les percussions sur mon nouvel album, il m'a demandé si je pouvais le libérer le samedi qu'il puisse assister aux rencontres de l'équipe de football de Luton Town, comment aurais-je pu refuser ? C'est le moins que je puisse faire pour un homme qui a, de ses propres mains, porté mon album à la première place des classements de ventes, partout dans le monde."

 
0 commentaire - David Bowie : sa rencontre avec le troisème Daft Punk
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]