Dans une lettre ouverte, Björk dénonce le sexisme des médias

Dans une lettre ouverte, Björk dénonce le sexisme des médias©Photoshot, Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 22 décembre

L'artiste islandaise a posté sur Facebook une lettre ouverte, en forme de coup de gueule, contre les médias qui réduisent les activités artistiques aventureuses des femmes.

Que l'on aime ou non Björk, personne ne peut nier la richesse de son univers inclassable. Tour à tour chanteuse, actrice et productrice, l'artiste s'est plutôt illustrée dans le DJing ces derniers temps. Justement, après avoir lu dans les médias des critiques négatives de son DJ set lors du Day for Night Festival le week-end dernier à Houston, l'Islandaise a pris la plume pour dénoncer le sexisme de certains journalistes. Selon elle, un artiste masculin n'aurait pas essuyé ce genre de critiques.

Une différence de traitement

Au coeur du problème ? Son dernier spectacle, "Björk Digital", dans lequel elle présente un monde futuriste basé sur la réalité virtuelle, tandis qu'elle passe des disques au lieu de la musique live. Un changement de cap qui n'a pas plu à certains journalistes. Des critiques injustifiées, selon l'intéressée. "Certains médias ne pouvaient pas se faire à l'idée que je ne 'chantais pas', que je me 'cachais' derrière des platines. Les hommes, on ne leur fait pas ce reproche. Et je pense que c'est du sexisme", a écrit Björk dans une lettre ouverte postée sur Facebook, ce mercredi 21 décembre. "Ce que je ne vais pas laisser passer à la fin de cette année tumultueuse : car nous méritons tous un maximum de changements au milieu de cette énergie révolutionnaire dans laquelle nous évoluons", ajoute-t-elle.

Casser les codes habituels de la pop

Björk conclut sa lettre ouverte en encourageant les musiciennes à explorer d'autres univers et expérimenter un maximum. "Les femmes dans la musique ont le droit d'être des auteures-compositrices qui écrivent sur leur petits copains", déplore-t-elle, "Mais si elles changent de sujet et parlent des atomes, de galaxie, d'activisme (...) elles sont critiquées." Rien n'est figé et les codes peuvent être cassés, selon Björk : "Le changement est dans l'air, nous marchons en plein dedans."

Pour l'avenir, l'Islandaise espère qu'on ne s'intéressera pas à elle comme une simple victime d'un "chagrin d'amour". "J'espère pouvoir changer de costume, vous avez enfermé Edith Piaf et Maria Calas dedans (pas un seul documentaire ne mentionne pas Onassis, mais personne ne mentionne avec les hommes, les femmes qu'ils ont aimées ou qui leur ont brisé le coeur)", poursuit-elle. Et de conclure sur une note optimiste pour l'avenir : "Faisons de 2017 l'année où on complète cette transformation!!! Le droit à la variété pour toutes les filles!!!"

 
0 commentaire - Dans une lettre ouverte, Björk dénonce le sexisme des médias
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]