Damon Albarn revisite Alice au Pays des Merveilles dans une comédie musicale

Damon Albarn revisite Alice au Pays des Merveilles dans une comédie musicale©Getty Images
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 8 décembre

Pour les 150 ans de la publication d'Alice au Pays des Merveilles, Damon Albarn revisite ce chef-d'oeuvre de l'ère victorienne en une comédie musicale version 2.0.

Cela pourrait faire sourire, mais lorsque l'on parle de Damon Albarn, plus rien n'étonne. Coutumier des projets hors-normes, le leader de Blur éblouit une fois de plus par son audace. Hyperactif, on avait déjà pu le découvrir sur diverses collaborations, notamment dans le très bon album de The Good the Bad And the Queen, ou bien encore sur l'album Kinshasa One Two, un disque enregistré en république démocratique du Congo avec le groupe DRC Music.

En 2007 c'est avec un opéra sous influence chinoise qu'il arrive, Monkey, Journey to the West, adapté de la légende Le Voyage en Occident tiré de La Pérégrination vers l'Ouest de Wu Cheng'en. Puis il remet le couvert quelques années plus tard avec Dr Dee (2012), un autre opéra racontant la vie du mathématicien, géographe et philosophe John Dee, également conseiller scientifique de la reine Elizabeth I.

Après avoir sorti The Magic Whip avec Blur au printemps 2015, force est de constater que Damon Albarn est retourné voir ses vieux démons. Avec son nouveau projet, wonder.land, sa "première comédie musicale digne de ce nom" comme il le confie au magazine Grazia, le chanteur présente une toute nouvelle version d'Alice au Pays des Merveilles, une oeuvre au terrain particulièrement sensible pour le chanteur. "J'ai toujours pensé que ce livre n'avait aucun sens, et il continue de me terrifier. Aujourd'hui encore, j'en fais des cauchemars" explique-t-il.

Dans cette nouvelle adaptation cyberculturelle inspirée par l'implication de sa fille sur internet, exit la tanière du lapin blanc qui emmène vers le monde des merveilles. C'est en effet dans l'univers de la réalité virtuelle que se perd Aly, son héroïne. "Je ne sais pas si j'ai réussi mon coup avec wonder.land, mais j'ai essayé de trouver un compromis entre la nécessité de composer des chansons accessibles, populaires et celle de traduire le caractère irrationnel de l'intrigue et des personnages, ce qui implique de composer des mélodies un peu bizarres" admet-il.

Mis en scène par Rufus Norris, avec qui Damon Albarn avait travaillé sur Dr Dee, la comédie musicale est actuellement présentée au National Theater de Londres. Elle arrivera du 7 au 16 juin 2016 sur les planches du Théâtre du Chatelet, à Paris.

 
0 commentaire - Damon Albarn revisite Alice au Pays des Merveilles dans une comédie musicale
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]