Corine de Téléphone : "Ce n'est pas moi qui ai refusé de jouer avec eux"

Corine de Téléphone : "Ce n'est pas moi qui ai refusé de jouer avec eux"©Abaca
A lire aussi

Marie Ponchel, publié le 20 novembre

L'ancienne bassiste du groupe de rock, Corine Marienneau, revient dans une interview accordée au Parisien sur son implication dans la réédition d'albums de Téléphone, dans les bacs aujourd'hui.

Alors que ses trois compères de l'époque, Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka, ont décidé de reprendre le chemin de la scène en septembre dernier, la musicienne de 63 ans continue son aventure musicale en solo.

En effet, séparé le 21 avril 1986, le groupe de rock hexagonal a refait surface mi-septembre, sous le pseudo des Insus. L'ancienne bassiste, qui n'a pas été conviée à la réunion du trio, remet les pendules à l'heure : "Ce n'est pas moi qui ai refusé de jouer avec eux. Moi, je ne demandais que cela. Depuis vingt ans, je leur propose de faire une tournée d'adieux, pour boucler la boucle. Je n'ai pas de réponse. Nous sommes partis sans dire au revoir à notre public. Cette intégrale, c'est ma manière de clore notre histoire" avoue-t-elle.

Dans l'interview du Parisien, Corine Marienneau, très discrète dans les médias, revient surtout sur sa participation aux deux intégrales du groupe aujourd'hui proposées à la vente, qui comptent 16 titres inédits et 25 titres rares enregistrés en concert. "J'avais déjà cherché des inédits dans mes archives pour un projet d'intégrale en 2011. Cet été, j'ai travaillé avec Alex Gopher, DJ et bassiste comme moi, sur le son des rééditions. Cette collaboration a été un petit miracle" confie-t-elle.

L'ex-bassiste, qui oeuvre désormais dans les collèges et foyers de la DDASS, a chapeauté de très près ces rééditions dont elle a contrôlé le contenu. En effet, pendant son travail d'archivage, l'artiste s'est rendue compte, à la fois des fautes d'orthographes disséminées "dans les pochettes comme les livrets" de l'époque et à la fois des "sons mauvais" et "inédits scandaleux" présents dans leur première intégrale sorti en 1996.

Intitulées Au coeur de Téléphone, ces rééditions contiennent les remasterisations des sept disques de la formation, de cinq albums studio ainsi que deux lives. Disponibles en vinyles et en CD, elles sont accompagnées de sessions de travail, de maquettes mais également de deux titres jamais entendus auparavant : La même chose et Ma guitare est une femme.

 
2 commentaires - Corine de Téléphone : "Ce n'est pas moi qui ai refusé de jouer avec eux"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]