Comment Frank Ocean s'est payé la tête d'Universal en sortant "Endless" ?

Comment Frank Ocean s'est payé la tête d'Universal en sortant "Endless" ?©FilmMagic, Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 25 août

En sortant Endless deux jours avant "Blond(e)", le rappeur s'est débarrassé de ses obligations envers son ancien label Def Jam, filiale d'Universal Music. Un joli coup lui ouvrant la porte de l'indépendance pour son nouvel album.

Vendredi 19 août, Frank Ocean a pris ses fans de court en dévoilant sans prévenir l'album visuel "Endless" sur Apple Music, à écouter via une vidéo de 45 minutes comprenant 18 titres inédits. Aussi belle soit-elle, cette oeuvre s'est rapidement révélée être une mise en bouche avant la sortie imminente du véritable successeur de Channel Orange (2013), attendu de pied ferme par les fans depuis un an. Si le premier a été édité par Def Jam (filiale d'Universal Music) en exclusivité sur Apple, le second, lui, est paru sur le nouveau label indépendant de l'Américain, intitulé BoysDon'tCry.

Le jour où Frank Ocean devint un artiste indé

Ainsi, la sortie d'"Endless" n'était pas une simple mise en bouche pour faire patienter les fans avant la sortie du fameux graal. Comme le révèle le site Pitchfork, le véritable enjeu derrière la publication d'"Endless", deux jours avant "Blond(e)", était de "remplir ses obligations envers le label Def Jam et son distributeur Universal". "Blond(e)" marquera donc un tournant dans la carrière de Frank Ocean, puisqu'il s'agit de son premier album auto-produit et, de surcroît, indépendant.

Vers la fin des streaming exclusifs ?

Mais ce coup de marketing libérateur pour Frank Ocean pourrait avoir des répercussions au-delà de sa carrière, notamment dans la façon dont Universal Music deale les exclusivités avec des sites de streaming. Le magazine Forbes révèle que le PDG de la maison de disques, Lucian Grainge, a exigé la cessation de toute diffusion d'offres exclusives avec Apple Music et autres services de streaming, tels que Spotify et Tidal. Pour rappel, "Anti" de Rihanna et "The Life of Pablo" de Kanye West sont tous deux sortis dans un premier temps en exclusivité sur Tidal. L'album "Views" de Drake est, quant à lui, sorti en exclusivité sur Apple Music et iTunes.

 
0 commentaire - Comment Frank Ocean s'est payé la tête d'Universal en sortant "Endless" ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]