Commémorations de Charlie Hebdo : Johnny Hallyday dément avoir été payé

Commémorations de Charlie Hebdo : Johnny Hallyday dément avoir été payé©Pascal Le Segretain, Getty Images
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 26 janvier

Johnny Hallyday a démenti par l'intermédiaire de son avocat avoir été payé pour chanter à la commémoration des attentats de janvier 2015. Une information dénichée par La Lettre de l'Expansion il y a quelques jours, et qu'il considère "offensante et blessante".

Dimanche 10 janvier, Johnny Hallyday avait été choisi par la Mairie de Paris pour chanter aux commémorations, un an après les attaques de Charlie Hebdo, Montrouge et l'Hyper Cacher. Le chanteur était venu interpréter Un Dimanche de Janvier, un morceau extrait de son dernier album et inspiré de la marche républicaine du 11 janvier 2015, qui avait rassemblé plus de 4 millions de Français place de La République et aux alentours.

Une venue qui, selon La Lettre de l'Expansion, avait coûté pas moins de 30 000 euros à la Marie de Paris pour la prise en charge depuis Los Angeles de Johnny Hallyday et de son épouse, ainsi que pour "les prestations d'un coiffeur et d'un maquilleur". Une information immédiatement démentie par la Mairie, qui avait révélé au final un coût global de 17 000 euros pour "les dépenses techniques", "Le reste - le déplacement du chanteur notamment - a été réglé par ses soins ou par sa maison de production" affirmait le responsable des relations de presse.

Du côté de Johnny Hallyday, la pilule ne passe pas. Pour répondre aux accusations, ce dernier a fait savoir par le biais de son avocat Maître Ardavan Amir-Aslani qu'il démentait "catégoriquement les allégations grotesques publiées récemment dans la presse", rappelant qu'il n'avait "perçu aucun cachet pour cette prestation, encore moins la prise en charge de quelconques frais personnels (transports, hébergement et autres...)". Une allégation que son avocat qualifie au passage de "mensongère, particulièrement offensante et blessante pour l'artiste, et indigne compte tenu des circonstances".

Voilà qui devrait faire taire les détracteurs du chanteur, nombreux à avoir remis en question sa présence pour rendre hommage aux victimes. Juste avant sa prestation, le dessinateur Siné avait notamment rappelé que "Charb détestait Johnny", qualifiant sa chanson de "mélopée éculée bafouillée dans un micro par un vieux réactionnaire". D'autres médias comme Les Inrocks n'avait également pas manqué de ressortir les nombreuses Unes de Charlie Hebdo égratignant le rockeur.

 
33 commentaires - Commémorations de Charlie Hebdo : Johnny Hallyday dément avoir été payé
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]