Claude François en hologramme : il "aurait validé" Hit Parade selon son fils

Claude François en hologramme : il "aurait validé" Hit Parade selon son fils©JLPPA / Bestimage, BestImage
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 10 janvier

Alors que la première de "Hit Parade" aura lieu le 12 janvier prochain au Palais des Congrès de Paris, Claude François Junior a confié au Parisien que son père aurait sans aucun doute "validé" le spectacle d'hologrammes.

Pour la toute première fois en France, Claude François, Dalida, Mike Brant et Sacha Distel monteront sur scène ensemble sous forme d'hologrammes. Un show démesuré au budget conséquent de six millions d'euros, qui mélangera "spectacle vivant et projections lasers", révèle le journal Le Parisien qui a pu assister aux répétitions. Interrogé par le quotidien, Claude François Junior explique avoir voulu "faire prendre des risques" à son père, tout en assurant qu'il aurait sans doute "validé" le projet "sur le papier".

Un résultat "bluffant"

Si les spectacles musicaux ne se sont jamais aussi bien portés en France, le pari de mettre en scène quatre chanteurs morts sous forme d'hologrammes était périlleux. Pourtant, Claude François Junior a accepté sans hésiter lorsqu'on lui a proposé le projet. "Mon rôle de gardien du temple est aussi de faire prendre des risques à mon père. C'est sûrement le spectacle le plus original du moment, avec une technologie dingue, de la comédie, des tubes", a-t-il confié au Parisien.

Très impliqué dans la création du spectacle, Claude François Junior a donné son avis sur tout, des chorégraphies aux costumes en passant par les dialogues, "pour être dans le ton de (son) père et être le plus proche possible". "Le résultat est bluffant", ajoute-t-il. D'ailleurs, il l'affirme, l'interprète de Magnolia Forever "aurait validé" le show "sur le papier". "J'ai toujours essayé de positionner mon père avec ses valeurs novatrices sur les nouvelles technologies et sa capacité à surprendre le public", poursuit-il.

L'idée un peu folle d'un producteur français

Cette idée un peu folle a germé dans l'esprit du producteur David Michel, qui a eu le déclic après avoir vu Michael Jackson sur scène aux Billboard Awards en 2014. Aidé par les studios MacGuff ("Moi Moche et Méchant") qui ont accepté de relevé ce gros challenge, ils sont parvenus ensemble à créer des personnages de toutes pièces grâce à la motion capture, une technique de cinéma visant à numériser puis modéliser des visages grâce à des acteurs.

"Évidemment les cinq premières minutes, les spectateurs vont jouer au jeu des sept erreurs", avoue Grégory Antoine, le metteur en scène qui a coécrit le spectacle avec Bruno Gaccio (Les Guignols de l'info). La magie opérera-t-elle ? Pour le savoir, rendez-vous au Palais des Congrès à Paris du 12 janvier au 26 février, puis dans toute la France du 6 avril au 18 juin prochain.

 
0 commentaire - Claude François en hologramme : il "aurait validé" Hit Parade selon son fils
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]