Ces chanteurs qui ont dit non à Donald Trump

Ces chanteurs qui ont dit non à Donald Trump©Orlando Sentinel/TNS, Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 27 décembre

Le 45e président des États-Unis prendra ses fonctions le 20 janvier prochain, après la cérémonie d'investiture. Un événement pour lequel de nombreux artistes ont refusé de se produire.

Si Donald Trump a remporté les élections présidentielles américaines, il est encore loin d'avoir gagné le coeur de tous. Et en premier lieu celui des musiciens. Déjà peu présents derrière lui lors de sa campagne, marquée par des utilisations non autorisées de diverses chansons, de nombreux artistes ont refusé de chanter pour l'investiture du futur président des États-Unis. On fait le point sur une belle succession de râteaux.

Une longue liste de refus

Depuis qu'il a remporté la présidentielle américaine le 8 novembre dernier, Donald Trump et son équipe constituent l'équipe du prochain gouvernement des États-Unis et préparent l'investiture du 45e président américain. Dès le mois de novembre, l'un des membres du comité organisateur de la cérémonie du 20 janvier avait glissé le nom d'Elton John parmi les participants. Ce que l'artiste britannique avait dû démentir officiellement après la rumeur grandissante. Dans le même temps, Justin Timberlake, Bruno Mars ainsi que le chanteur de Mötley Crüe, Vince Neil, ont eux aussi décliné l'invitation. Il y a quelques jours, c'est l'ami de longue date Andrea Bocelli qui a dit non à son tour, le ténor italien ayant reçu plusieurs menaces de boycott par ses fans sur les réseaux sociaux.

Céline Dion n'ira pas non plus

Dernière en date à avoir été approchée par l'entourage du Président-élu : Céline Dion. C'est Steve Wynn, propriétaire de casinos à Las Vegas et homme d'affaires proche de Trump, qui aurait tenté de convaincre la chanteuse québécoise de se produire pour l'investiture du 20 janvier. En vain. D'après le site TheWrap, la diva aurait mis un vent au futur président, déclarant : "Il est hors de question que je me produise pour lui."

Donald Trump pourra se réconcilier avec Jackie Evancho, jeune chanteuse lyrique de 16 ans et seule artiste à avoir accepté de chanter pour le futur président. Finaliste malheureuse du télé-crochet America's Got Talent, la chanteuse aura la lourde tâche de tenter de faire oublier Aretha Franklin et Beyoncé, lesquelles avaient chanté l'hymne américain pour les deux investitures de Barack Obama, en 2009 et 2013.

 
0 commentaire - Ces chanteurs qui ont dit non à Donald Trump
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]