"Carrie & Lowell" : Trois raisons d'écouter le nouveau Sufjan Stevens

"Carrie & Lowell" : Trois raisons d'écouter le nouveau Sufjan Stevens©DR
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 23 mars

Attendu comme le messie, le nouvel album du chanteur folk américain sortira le 30 mars prochain. En écoute intégrale dès ce lundi 23 mars 2015 sur le site de la radio NPR, ce disque s'inscrit comme l'un des plus beaux de son auteur. La preuve par trois.

1. Pour la douceur des mélodies

Artiste chéri par la critique spécialisée et par une foule de mélomanes chevronnés, Sufjan Stevens signe son retour avec Carrie & Lowell, un nouveau disque dont un premier extrait a été mis en ligne mi-février. Baptisé No Shade in the Shadow of the Cross, le morceau aussi bouleversant qu'apaisant nous permettait de découvrir la voix de l'américain, murmurée sur une de ces mélodies dont lui seul a le secret. Une extrême douceur que l'on retrouve sur le deuxième extrait, Should Have Known Better, dévoilé le 11 mars. Dès les premières notes de l'inaugural Death With Dignity, on comprend que tout l'album émanera cette quiétude. Dans le communiqué du label Asthmatic Kitty, on peut lire : "Nous vivons des temps agressifs. (...) Ce monde demande notre attention d'un côté et la détruit de l'autre. Qu'un âge aussi assommant puisse engendrer un album aussi gracieux et honnête que Carrie & Lowell devrait rassurer tous ceux qui perdent la foi en ce moment." On ne peut qu'acquiescer.

2. Pour le retour au folk dénudé

Après l'album The Age of Adz (2010), qui regorgeait de bidouillages électroniques, Sufjan Stevens revient au folk lo-fi de ses débuts. Le disque est entièrement guidé par la guitare acoustique de l'Américain et son mince filet de voix. On pense beaucoup aux gracieux aînés de Simon and Garfunkel, mais aussi au génie regretté d'Elliott Smith ainsi qu'aux contemporains Kings of Convenience et leur magnifique Declaration Of Dependence (2009). N'ayons pas peur des mots, le sublime Carrie & Lowell est sans conteste l'une des plus belles réussites de son auteur.

3. Pour l'aspect autobiographique

Côté textes, Carrie & Lowell laisse entendre un Sufjan Stevens plus méditatif et intime que jamais. Le titre de l'album renvoie aux prénoms de ses parents. Le chanteur évoque ainsi les relations chaotiques entretenues avec ces derniers, l'impact que cela a eu sur sa vie de jeune adulte, l'abandon de sa mère durant son enfance, sa disparition causée par un cancer, etc. Des thèmes personnels pas toujours jouasses mais traités avec une sagesse telle que l'on comprend tout le travail cathartique accompli pour en arriver à cette douceur.

 
0 commentaire - "Carrie & Lowell" : Trois raisons d'écouter le nouveau Sufjan Stevens
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]