Camélia Jordana, immortalisée en Marianne pour L'Obs

Camélia Jordana, immortalisée en Marianne pour L'Obs©L'Obs, DR
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 23 décembre

En Une de l'hebdomadaire cette semaine, la chanteuse a été immortalisée en Marianne version Delacroix, les seins partiellement dénudés.

Elle s'était déjà illustrée vendredi 27 novembre en chantant aux côtés de Yael Naïm, Nolwenn Leroy et Natalie Dessay dans la cour d'honneur des Invalides durant l'hommage national rendu aux 130 victimes et centaines de blessés des attentats du 13 novembre. Aujourd'hui, Camélia Jordana revêt un autre symbole national, revisitant la Marianne de La Liberté guidant le peuple, le célèbre tableau de Delacroix. En couverture de ce numéro célébrant les personnalités qui feront 2016, la jeune femme apparaît vêtue de blanc, d'un bonnet phrygien et une colombe à la main devant l'objectif de Yann Rabanier. A travers cette belle oeuvre artistique du photographe, L'Obs a souhaité crier l'amour de la Liberté, cette "fille de la rue, dont la pudeur n'est pas le premier souci", dixit le directeur adjoint de la rédaction, et qui a été particulièrement malmenée en cette triste année 2015.

A peine relayée sur la Toile, la Une de L'Obs a été critiquée par certains internautes pudibonds. "L'Obs réduit à devenir un tabloïd sexe. Toutes les idées de la gauche résumées en une page", s'offusque certains, quand d'autres accusent la chanteuse d'opportunisme, avec une pointe de sexisme ordinaire : "elle a rien trouvé de mieux pour faire parler d'elle". Au mois de novembre, Zahia Dehar avait déjà défrayé la chronique en posant en Marianne - seins dénudés également - sous l'objectif du célèbre duo de photographes Pierre et Gilles, à qui l'on doit notamment la pochette de La Notte, La Notte d'Etienne Daho.

Camélia Jordana, révélée en 2009 par l'émission Nouvelle Star a publié l'an passé l'album Dans la peau, un disque réalisé en collaboration avec Mathieu Boogaerts, Donia Berriri et Babx. Egalement actrice, le public français a pu la voir cet automne à l'affiche de Nous trois ou rien, un long-métrage réalisé par Kheiron Tabib.

 
1 commentaire - Camélia Jordana, immortalisée en Marianne pour L'Obs
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]