Calogero : sa condamnation pour plagiat confirmée en cassation

Calogero : sa condamnation pour plagiat confirmée en cassation©Briquet Nicolas, Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 23 novembre

Après deux ans de bataille judiciaire, la Cour de Cassation confirme que le chanteur a partiellement plagié le refrain d'une autre chanson pour son tube Si seulement je pouvais lui manquer.

Cette fois-ci, c'est la bonne : Calogero a été condamné en troisième et dernière instance pour plagiat. En cause ? Son tube de 2004, Si seulement je pouvais lui manquer, dont le refrain résonnait de manière familière aux oreilles du compositeur landais Laurent Feriol. Ce dernier avait porté plainte contre le chanteur et gagné son procès une première fois le 16 mars 2014. Après avoir perdu en appel l'an passé, Calogero a définitivement perdu la bataille.

La victoire de David contre Goliath

Ce mardi 22 novembre, Laurent Feriol a obtenu gain de cause dans le procès qui l'opposait à Calogero depuis 2014. Ce compositeur originaire du sud-ouest avait entamé des poursuites contre le chanteur, qu'il accusait d'avoir utilisé des notes du refrain du morceau Les chansons d'artistes, déposé à la Sacem en mars 2002, pour la ballade Si seulement je pouvais lui manquer (2004). "Pour moi, c'est évidemment une très grande satisfaction. En face de nous, on avait forte partie. Je pense qu'ils croyaient qu'on allait lâcher prise, parce que, pour eux, l'argent n'est pas un problème", a déclaré Laurent Ferriol au journal Sud-Ouest.

Un long combat judiciaire

Après expertise auprès d'un avocat, Laurent Feriol avait constaté de trop fortes ressemblances entre le refrain de son morceau Les chansons d'artistes, composé pour le groupe Les années Boum, et celui de Si seulement je pouvais lui manquer, tube de Calogero sorti en 2004.

Après une condamnation en première instance le 16 mai 2014, ce dernier a été condamné en appel l'an dernier à verser 80 000 euros de dommages et intérêts. "Ça a été un combat difficile, avec des milliers d'euros laissés en expertises", avait alors réagi la victime. Nul doute qu'avec ce troisième procès perdu, Calogero devra s'acquitter de dommages et intérêts plus conséquents.

 
2 commentaires - Calogero : sa condamnation pour plagiat confirmée en cassation
  • nathalie93 -

    j'aime bien certaines chansons de Calogero mais je ne connais pas celle-ci ni celle qu'il aurait plagiée. Et à force de faire des chansons, on finit toujours un jour par reprendre un morceau connu, parfois involontairement.

  • boomboom -

    ha !! et vous appelez ca un tube vous les journaleux? moi j'appel ca une grosse merde comme tout ce qu'il chante.

    floresta -

    Bah...si vous faites mieux, allez-y ne vous privez pas ! Vous trouverez peut-être votre public ! en tout cas vous n'avez pas trouvé l'orthographe et la syntaxe. Ça va être dure pour écrire de bonnes chansons...Mais bon quand on entend le niveau de certain(e)s chanteur(euse)s, vous êtes très, très bien parti(e) :-)

    titi26 -

    Vous avez le droit de ne pas aimer Calogero, mais il est reconnu de ses pairs comme un excellent mélodiste...
    Etant musicien, j'ai également cet avis ! Vous êtes qui, vous, Monsieur, pour asséner de tels affirmations ?
    Un peu d'humilité (Et de cours d'orthographe également...) ne vous ferait pas de mal !

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]