Calogero réagit à sa condamnation pour plagiat : "C'est injuste"

Calogero réagit à sa condamnation pour plagiat : "C'est injuste"©Domine Jerome, Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 30 novembre

Condamné définitivement pour s'être trop inspiré d'une chanson pour la composition de Si seulement je pouvais lui manquer, le chanteur continue de clamer sa bonne foi dans un message adressé à ses fans.

"C'est injuste, cela me fait mal et je voulais vous le dire." C'est en ces termes que Calogero a exprimé son désarroi face à la décision de justice. Dans un message posté ce lundi 28 novembre sur son compte Facebook, le chanteur a tenu à assurer ses fans de sa bonne foi. Et pour cause, le 22 novembre dernier, la Cour de cassation a donné raison à Laurent Feriol, un compositeur et ingénieur du son landais qui estimait que Si seulement je pouvais lui manquer ressemblait trop à son morceau Les chansons d'artistes, composé pour le groupe Les années Boum.

Calo dénonce une injustice

Bien décidé à écrire ce qu'il a sur le coeur, Calogero a pris la plume pour dénoncer la décision de justice. Le musicien de 45 ans considère avoir été "condamné à tort" et explique qu'il en est ainsi car il n'a tout simplement "pas de preuve de n'avoir jamais été en contact avec (la) musique" de Laurent Feriol. "Je vous écris pour que vous sachiez que chacune des notes qui composent mes mélodies depuis que j'ai 16 ans sortent toutes directement de mes tripes et de mon coeur", confie-t-il à ses fans, ajoutant que la composition "donne un sens à (s)a vie". C'est bien simple, pour l'interprète d'En apesanteur, cette condamnation est une remise en cause de sa sincérité d'artiste, ce qu'il ne peut laisser passer. "Je mets un point d'honneur à ce que mes musiques soient le reflet de ce que je vis ou ce que je suis", poursuit-il en remerciant ses fans de comprendre ces mélodies. Avant de conclure : "Je n'ai jamais copié personne et ne le ferai jamais."

Deux ans de bataille judiciaire

C'est en 2014 que cette affaire de plagiat a commencé, après qu'un ingénieur du son répondant au nom de Laurent Feriol ait constaté de trop fortes ressemblances entre le refrain de son morceau Les chansons d'artistes et celui de Si seulement je pouvais lui manquer, tube de Calogero sorti en 2004. L'homme a attendu plusieurs années avant d'intenter une action en justice, car il a fait appel à divers experts avant de porter plainte.

Après une condamnation en première instance le 16 mai 2014, Calogero a été condamné en appel en 2015, devant verser 80 000 euros de dommages et intérêts. Après avoir saisi la Cour de cassation en troisième et dernière instance, le chanteur a définitivement perdu son procès le 22 novembre dernier.

 
4 commentaires - Calogero réagit à sa condamnation pour plagiat : "C'est injuste"
  • koffipierre12 -

    Une melodie est une suite de notes
    les passages se retrouvent un peu partout dans nos memoires nous avons des airs que nous avons entendu des fois depuis delongtemps et dont on ne conna^t même pas l'auteure
    des passages peuvent ressortir à tout moment sans que cela soit du plagiat!!!
    Le Féréol est avide et chercjhe l'argent il n'enlevera pas le talent qu'il n'a pas à
    Calogero

  • illusion -

    Pour de l'argent les gens deviennent de plus en plus procéduriers l'argent toujours l'argent

  • AsteroH -

    "C'est injuste ! " ....Calogero se prend pour Calimero ... Tiens ..Calogero-Calimero bizarre bizarre ....

  • quadfada -

    JE PENSE QUE LAURENT FEREOL EST UN ÂNE !
    IL N'A PAS LE MILLIEME DU TALENT DE CALOGERO ! CALOGERO N'A PAS BESOIN DE LE COPIER !
    PERSONNE NE SAIT QUI EST LAURENT FEREOL ! MAIS SURREMENT UN ABRUTI QUI CHERCHE A VOLER DE L'ARGENT !

    AsteroH -

    Personne ne sait qui est Laurent Fereol ? Si Calogero!! ....Commencez par écouter les 2 versions on verra après ...L'âne n'est peut être pas celui qu'on croit ....

    mikeul -

    Vous en êtes un autre Mr, âne ou abruti au choix , ou les deux..Andouille

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]