Calogero condamné pour plagiat, il fait appel

Calogero condamné pour plagiat, il fait appel

Le chanteur persiste et signe : non, il n'est pas un voleur. Il a fait appel de la décision d'un tribunal qui l'a condamné pour plagiat.

A lire aussi

publié le 21 novembre

Le chanteur persiste et signe : non, il n'est pas un voleur. Il a fait appel de la décision d'un tribunal qui l'a condamné pour plagiat.

Alors que Calogero a récemment publié un nouvel album, "Les feux d'artifice", il est rattrapé par une de ses anciennes chansons, "Si seulement je pouvais lui manquer". Le chanteur a en effet été condamné en mai pour plagiat et vient de faire appel de la décision du tribunal. Son avocat, Simon Tahar, a expliqué qu'il s'agissait d'un "combat pour l'honneur".

Un artiste assez confidentiel, Laurent Feriol, avait poursuivi Calogero devant le tribunal de grande instance de Paris pour plagiat, jugeant que "Si seulement je pouvais lui manquer" était trop similaire à son morceau "Les chansons d'artistes", déposée à la SACEM (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs musicaux) en 2001. L'interprète de "En Apesanteur" a été reconnu coupable de contrefaçon, le tribunal ayant retenu l'antériorité de l'oeuvre plagiée ainsi qu'une similitude à 63% de notes communes dans le refrain et de 15% en tenant compte de l'intégralité du morceau.

Calogero et son frère, compositeur du titre, ainsi que son éditeur et son distributeur, ont été condamnés à verser 80 000 euros de dommages et intérêts. Le tribunal a cependant limité à 25 000 euros le versement de la compensation financière en attendant la décision de la cour d'appel. L'avocat du chanteur a évoqué la faible diffusion du titre supposément plagié : "Il n'y a aucune possibilité que Calogero ait pu connaître cette chanson" avant de composer la sienne."

 
0 commentaire - Calogero condamné pour plagiat, il fait appel
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]