Bob Dylan cède ses archives à une université américaine

Bob Dylan cède ses archives à une université américaine©Michael Ochs Archives, Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 3 mars

L'université de Tulsa, dans l'Oklahoma, a mis la main sur plus de 6 000 objets, enregistrements et documents appartenant au célèbre chanteur folk et prévoit d'en exposer une partie.

Alors qu'il travaille actuellement sur un nouvel album de reprises de standards musicaux, Bob Dylan a cédé la totalité de ses archives à l'Université de Tulsa, dans l'Oklahoma. En tout, ce sont plus de 6 000 objets, enregistrements et documents qui ont été acquis par l'établissement, dont près de 1 000 pièces déjà acheminées sur place. Si le prix d'acquisition n'a pas été révélé par l'université américaine, le New York Times estime que l'ensemble se situe entre 15 et 20 millions de dollars.

Parmi les trésors bientôt rassemblés à Tulsa, on compte notamment le cadre du piano sur lequel Bob Dylan a composé le mythique Like a Rolling Stone ou encore le blouson de cuir qu'il portait sur scène lors du Festival de folk de Newport en 1965, où il a révolutionné le genre en troquant sa guitare acoustique pour une électrique. D'autres pépites seront également à découvrir : des enregistrements de 1959, des vidéos inédites de concerts, des instruments de musique, un portefeuille avec la carte de visite du chanteur de soul Otis Redding et le numéro de téléphone de la star de la country Johnny Cash.

Dans un communiqué, Bob Dylan s'est dit heureux "que mes archives, qui ont été rassemblées durant toutes ces années, aient trouvé un domicile". Le choix de la ville de Tulsa n'est pas anodin, cette dernière disposant déjà d'un musée consacré à Woody Guthrie, une autre gloire de la musique folk américaine et une des influences de Bob Dylan. Une proximité qui réjouit l'interprète de Just Like A Woman. "Pour moi, cela fait sens et c'est un grand honneur", a poursuivi l'icône dans son communiqué.

 
1 commentaire - Bob Dylan cède ses archives à une université américaine
  • avatar
    Malbrouk -

    C 'est une somme Dylan (...et a tout point de vue) C'est la totalite de la musique populaire pour qui sait encore ce que "populaire" veut dire .. et pourtant que tout ceci peut sembler sembler malahabile, inacheve fait de bic et de broc , insense, disparate avec des eclairs et des ombres comme la vie , populaire, incertaine, miserable et orgueuilleuse et si si loin du populisme
    Un des beatles ( lequel ils sont si nombreux,?) comparait Dylan a Charlot : Un type tres etrange qui chante du folk avec un costard pied de poule et qui ne sait pas tres bien quoi faire sur scene de son corps mais extremement concentre et totalement a cote de la plaque.. Un drole de machin ,ce myope qui begaie et une voix si etrange.... un miracle inouie qui fait qu'on s'y rertrouve tous dans ce bazard ...Une somme quoi , a archiver dans des dossiers avec des etiquettes derisoires

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]