Black M à Verdun : Hollande vole au secours du rappeur

Black M à Verdun : Hollande vole au secours du rappeur©David Wolff, Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 18 mai

Invité ce mardi 17 mai sur Europe 1, le Président de la République a expliqué que si le maire de Verdun revenait sur son annulation du concert de Black M, l'Etat offrirait "les moyens pour sécuriser" un tel événement.

Le débat sur le concert de Black M aux commémorations du centenaire de la bataille de Verdun n'en finit plus de diviser les politiques. Samedi 14 mai, devant l'ampleur et la virulence des attaques venues de l'extrême-droite, le maire PS de Verdun Samuel Hazard a annoncé l'annulation du concert. Une décision qui a beaucoup fait réagir. A commencer par l'artiste lui-même, qui a posté une photo de son grand-père, qui a combattu au sein des Tirailleurs Sénégalais lors de la Seconde Guerre mondiale. Le message du rappeur français a rallié une majorité de responsables politiques de gauche à ses côtés, de l'actuelle ministre de la Culture Audrey Azoulay à l'ancienne Garde des Sceaux, Christiane Taubira.

Mardi 17 mai, Black M a trouvé un autre soutien de taille en la personne de François Hollande. Invité au micro d'Europe 1, le Président de la République a assuré que l'Etat serait prêt à mettre "les moyens pour sécuriser" un éventuel concert du rappeur à Verdun, si le maire PS décidait de revenir sur son annulation, en précisant que c'était "à lui d'en décider". Au passage, le chef de l'Etat a rappelé les pressions "inouïes de violences, de haine" auxquelles Samuel Hazard a eu à faire face, sans mentionner le Front National.

Malgré ce soutien présidentiel, le maire n'a pas tardé à confirmer ce mardi dans les colonnes de L'Est Républicain qu'il ne reviendrait pas sur l'annulation du concert de Black M au soir des commémorations de la bataille de Verdun. De son côté, Nicolas Sarkozy a critiqué la décision d'avoir invité Black M. "Il y a beaucoup de Français qui ne votent pas FN et qui ont été profondément choqués que l'on invite, à une commémoration nationale, un chanteur qui a insulté la France dans ses textes, et tenu des propos homophobes et antisémites, même s'il s'en est excusé", a-t-il déclaré au Monde, insistant sur le fait que "ce n'était pas une bonne idée". Sur RTL, Valérie Pécresse a quant à elle proposé une alternative pour sortir de la polémique : "appeler Black M à chanter la Marseillaise à Verdun". Pas sûr qu'il réponde à l'invitation.

 
0 commentaire - Black M à Verdun : Hollande vole au secours du rappeur
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]