Benjamin Biolay s'explique sur "Le Vol Noir"

Benjamin Biolay s'explique sur

Alors que Benjamin Biolay quittait récemment les réseaux sociaux, il est revenu sur un morceau qu'il avait écrit après la victoire du Front National aux élections...

A lire aussi

publié le 10 décembre

Alors que Benjamin Biolay quittait récemment les réseaux sociaux, il est revenu sur un morceau qu'il avait écrit après la victoire du Front National aux élections européennes.

Benjamin Biolay n'a plus sa langue dans sa poche. Alors que le chanteur quittait récemment Twitter, déçu des réactions de certains internautes à ses messages, il explique aujourd'hui, dans un entretien accordé au magazine Les Inrockuptibles, pourquoi il a écrit le morceau "Le Vol Noir" après la victoire du Front National aux élections européennes : "C'est la première fois que j'en parle. Parce que tout le monde l'a fait à ma place, mais j'ai choisi de ne pas répondre. Cette chanson, je l'ai composée très vite et mise à dispo gratuitement sur Spotify. Je n'ai pas voulu prendre un porte-voix sur le mode 'oyez, oyez braves gens, j'ai quelque chose de très important à vous dire'. On a dit que je faisais une chanson contre le FN. Alors que ce n'était pas aussi naïf et frontal que ça, que je voulais parler plutôt du climat de démotivation électorale qui rend les choses très précaires. J'ai été éreinté par Le Figaro, le mec n'avait même pas pris le temps d'écouter ma petite chanson. Quand on attaque soi-disant le Front National, c'est la droite républicaine comme on dit qui monte sur ses grands chevaux et se met à donner des leçons d'histoire pleines de raccourcis."

Quelques jours après avoir tenté de prendre la défense de Zaz sur Twitter, après les déclarations de sa consoeur quant à la France sous l'occupation, Benjamin Biolay annonçait qu'il quittait le réseau social à l'oiseau suite aux vives réactions des internautes. Il avait ainsi publié plusieurs messages de mécontentement : "La violence des médias... elle n'est pas historienne ! Zaz et la 'légèreté' du Paris occupé [...] Sans compter qu'on ne cite jamais Fernandel et Tino Rossi les pires 'sympathisants' avec l'occupant [...] Bon c'est décidé je ne gère plus moi-même mon Twitter. C'était une EXPERIENCE. Vraiment désolé mais... plus possible. Bien à vous. [...] Ce média est parfois une poubelle."

 
1 commentaire - Benjamin Biolay s'explique sur "Le Vol Noir"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]