Benjamin Biolay ne veut pas "lâcher Hollande dans un moment comme ça"

Benjamin Biolay ne veut pas "lâcher Hollande dans un moment comme ça"©Mathias Augustiniak, DR
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 7 juin

Invité de l'émission Un dimanche avec Karine Ferri sur RFM, le chanteur a évoqué son dernier album, Palermo Hollywood, et la vie politique française.

Avec son nouvel album Palermo Hollywood, Benjamin Biolay partage ses envies d'ailleurs et de virée transatlantique. Sorti le 22 avril dernier, le septième album studio du Français marque son retour en grâce sept ans après l'acclamé La Superbe (2009). Ce nouveau chef-d'oeuvre, l'artiste de 43 ans l'a enregistré à Buenos Aires et y mêle rythmes latins, lyrisme orchestral et chanson française. Ce dimanche 5 juin, le chanteur était invité de l'émission de Karine Ferri sur RFM. L'occasion pour lui de revenir sur sa passion pour l'Argentine, mais aussi le dégoût de la vie politique française et l'étiquette de "bobo" qui lui colle à la peau. Un terme "repoussoir" selon lui, car "dès qu'on n'est pas d'accord avec quelqu'un, on est un bobo", auquel il préfère l'étiquette de "chanteur populaire", même s'il reconnaît ne pas faire de chansons populaires.

S'il est revenu en France après plusieurs mois passés en Argentine pour la promo de son nouvel album, le chanteur ne compte pas pour autant s'éterniser ici. Comme il l'avoue au micro de Karine Ferri, il aimerait pouvoir ne revenir vivre à Paris qu'après les élections de 2017. "J'aimerais éviter cette longue année de promesses et de mensonges, d'invectives de part et d'autre, de tous les candidats, confie-t-il. Ce débat politique est devenu un truc assez véhément. Si tu n'es pas d'accord avec moi, tu es mon ennemi etc. Je trouve que la teneur du débat politique n'est pas très valorisante pour la classe politique."

Est-ce à dire que Benjamin Biolay est dégoûté de la politique et de François Hollande, lui qui avait soutenu le candidat socialiste en 2012 ? "Non, pas dégoûté, assure-t-il sur RFM. Aujourd'hui, je suis plus connecté à d'autres sphères qui sont mes passions pour la musique et le cinéma." Si la campagne présidentielle le "fatigue d'entrée", Biolay avoue qu'il soutient toujours François Hollande, et ce malgré les très faibles 14% d'intentions de vote qu'il récolte selon un sondage Ipsos/Le Monde pour la présidentielle de 2017. "Je ne peux pas lâcher quelqu'un dans un moment comme ça, assume Biolay. Et puis, je sais qu'il fait ce qu'il peut. Mais après, ça ne va pas plus loin, je ne vais dans les comités de soutien."

 
0 commentaire - Benjamin Biolay ne veut pas "lâcher Hollande dans un moment comme ça"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]