Benjamin Biolay dévoile l'ensoleillé "Miss Miss"

Benjamin Biolay dévoile l'ensoleillé "Miss Miss"©David Wolff, Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 24 mars

En attendant la sortie du très attendu Palermo Hollywood, le chanteur livre un nouveau morceau inédit intitulé Miss Miss.

Pour son septième album studio, Benjamin Biolay s'est épris d'un pays, l'Argentine, et plus particulièrement de sa capitale, Buenos Aires. Tandis que l'album Palermo Hollywood paraîtra le 22 avril prochain chez Barclay/Universal, le chanteur dévoile aujourd'hui un troisième extrait, Miss Miss, après Palermo Hollywood et La Débandade. Un poil plus guilleret que ces deux prédécesseurs, ce nouveau morceau continue d'explorer les colorations musicales du pays, rythmé par quelques percussions latines, une guitare espagnole et d'autres instruments acoustiques. De sa voix suave et abîmé, le crooner chante l'errance d'un homme malade d'amour : "Miss Miss, je t'aime et je crains de t'aimer / Encore longtemps, chiche / Que tu ne me laisseras pas tomber / Qu'on fera du hors-piste / Nus comme des vers / Sur les sentiers de l'apocalypse / Qu'on va mourir sans s'oublier, sans s'oublier".

Après son hommage à Charles Trenet paru l'année dernière, Benjamin Biolay a quitté le Paris des poètes pour un vol transatlantique en direction de l'Argentine. Un détour exotique qui ne surprendra pas les fans du double album La Superbe (2009), son chef-d'oeuvre récompensé en 2010 par une Victoire de la Musique dans la catégorie "Album de l'année". A l'époque, le chanteur déclarait sa flamme pour Buenos Aires en fredonnant : "Je suis si loin, si loin de chez moi /Mais je n'en re, je n'en reviens pas (...) Je suis si bien, suis si bien ici / Que je ne veux plus rentrer à Paris / Échange Flore contre un Kimi Novak / Bombonera contre le prince des parcs".

Le titre de ce nouvel album, Palermo Hollywood, est une référence à un quartier de la capitale argentine. "C'est là, en octobre dernier, qu'il a posé son sac et ses nouvelles chansons dans la couleur bleue du printemps argentin", expliquait récemment sa maison de disques Barclay. Seize morceaux devraient composer ce nouvel album, où se croisent "Ennio Morricone, ballade française, néo cumbia, lyrisme et grand orchestre, percussions latines, rock nacional et bandonéon électrique", promet Barclay.

 
1 commentaire - Benjamin Biolay dévoile l'ensoleillé "Miss Miss"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]