Bénabar : "Je ne suis pas le successeur de Jean-Jacques Goldman"

Bénabar : "Je ne suis pas le successeur de Jean-Jacques Goldman"©Guibbaud Christophe, Abaca
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 13 juin

Quelques jours après les déclarations de Michaël Youn au magazine Télé Loisirs, Bénabar a tenu à clarifier la situation quant au départ de Jean-Jacques Goldman, et son rôle au sein des Enfoirés.

Vendredi 9 juin, Michaël Youn confirmait à Télé Loisirs son implication dans le nouveau spectacle des Enfoirés aux côtés des chanteurs Lorie et Bénabar. "On va dégager plus de temps pour travailler à la conception du show", expliquait-il alors, précisant toutefois qu'ils n'avaient pas l'intention de remplacer Jean-Jacques Goldman. "On va se serrer les coudes. On va revenir aussi forts. On va se défoncer pour lui et pour les gens qui en ont besoin. Ça va être difficile mais on va faire sans lui. On va essayer de lui faire honneur", avait-il ajouté, confiant.

Des propos qui ont lancé la folle rumeur que les trois artistes seraient désormais les nouveaux chefs de bande, provoquant un véritable tollé sur les réseaux sociaux. "Goldman remplacé par Bénabar, Lorie et Youn, les 3 ne lui arriveront jamais à la cheville. C'est vraiment la fin du monde", a écrit @michael_a15 sur Twitter. "Michaël Youn, Lorie & Bénabar reprennent en main les Enfoirés #Tristitude Je suis énervement car je suis désolation", a renchérit @L_lreel. Une "polémique misérable", qui n'a pas lieu d'être selon Bénabar.

Dans un entretien accordé à RTL, le chanteur a tenu à prendre la parole pour clarifier la situation. "Je suis un peu surpris par l'interprétation des propos de Michaël, qui n'étaient pas du tout ambigus d'ailleurs. C'est à la fois absurde et surtout sans fondement", explique-t-il d'abord. "Jean-Jacques est irremplaçable, et personne n'a la prétention ou l'envie de le remplacer (...) Je ne suis pas le successeur de Jean-Jacques Goldman", ajoute-t-il. Le chanteur souligne également que "comme tous les ans", les artistes ayant le temps de participer se retrouvaient pour "préparer le spectacle de l'année à venir" à la demande de la production. "Rien de nouveau, à ceci près que, cette année, nous n'aurons plus notre patron historique qui a décidé de prendre du recul et c'est bien son droit", affirme Bénabar. Voilà qui devrait faire taire les mauvaises langues.

 
2 commentaires - Bénabar : "Je ne suis pas le successeur de Jean-Jacques Goldman"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]