B.B King : le roi du Blues s'est éteint

B.B King : le roi du Blues s'est éteint©Abaca
A lire aussi

Aurélie Tournois, publié le 15 mai

Alors qu'il était hospitalisé depuis plusieurs semaines, le chanteur et guitariste américain B.B King s'est éteint jeudi 14 mai à Los Angeles à l'âge de 89 ans, selon son avocat. La légende du blues souffrait depuis vingt ans d'un diabète de type II.

De son vrai nom Riley B. King, le bluesman naît en 1925 dans une plantation de coton à Itta Bena, dans le delta du Mississippi. Il s'exerce au chant au sein du choeur de gospel de son église baptiste, et achète sa première guitare à l'âge de 12 ans. C'est avec celle-ci qu'il débarque à Memphis en 1947. Celui qu'on surnomme à ses débuts Beale Street Blues Boy se fait vite remarquer par Sam Phillips, avant même que celui-ci ne fonde son célèbre label Sun Records.

À 24 ans, alors qu'il se produit dans un dance hall de Twist (en Arkansas), il assiste à une bagarre entre deux clients qui finissent par provoquer un incendie. Ayant oublié sa guitare à l'intérieur, il se précipite pour sauver son instrument. C'est à la suite de cet évènement qu'il baptise sa guitare Lucille, du nom de la femme pour laquelle les hommes se sont battus.

L'artiste publiera par la suite un album du même nom en 1968, sur lequel figure un morceau éponyme. Dans cette chanson, la légende du blues rend hommage à l'objet qui a changé sa vie : "Lucille took me from the plantation / Or you might say brought me fame". Un modèle de Gibson porte d'ailleurs désormais ce nom.

À la fin des années 60, le "King of Blues" est reconnu pour son style très personnel, rendu grâce à son vibrato particulier du poignet et ce mélange d'accords majeurs et mineurs qui lui est propre.

Le génie assure la première partie des Rolling Stones lors de leur tournée américaine. Plus tard, il collabore avec des groupes de rock, en enregistrant notamment When Love Come To Town avec U2 en 1988, ou encore en apparaîssant sur l'album d'Eric Clapton Riding With the King en 2000.

L'auteur des tubes You Know I Love You, Wope Up This Morning, Please Love Me et Three O'Clock Blues, fort de 60 albums publiés tout au long de sa carrière, a remporté pas moins de quinze Grammy Awards.

Son dernier passage en France remonte à 2012, lors de son concert au Grand Rex, dans la capitale.

 
0 commentaire - B.B King : le roi du Blues s'est éteint
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]