Aline : trois bonnes raisons d'écouter "La Vie Electrique"

Aline : trois bonnes raisons d'écouter "La Vie Electrique"©Pias, DR
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 24 août

Deux ans après Regarde le ciel, premier album qui faisait sonner la pop anglo-saxonne en français, les Marseillais sont de retour avec La Vie Electrique. Un disque qui ressuscite une certaine idée des années 80.

1. Parce qu'il a été réalisé par le producteur de Blur

A force de faire les yeux doux à la pop anglo-saxonne, Aline a fini par s'octroyer les services d'un producteur originaire d'outre-Manche. Et pas n'importe lequel. Le groupe marseillais est allé chercher Stephen Street, indissociable des carrières de The Smiths et de Blur. Résultat ? En comparaison de son prédécesseur, La Vie Electrique comprend des sonorités plus variées, ouvrant leur pop ligne claire (Avenue Des Armées) à quelques arrangements synthétiques (Tristesse De La Balance), à des ambiances dub (Plus Noir Encore) ou encore des décharges punk (Promis Juré Craché).

2. Parce que c'est la bande-son parfaite pour l'été

Il y a trois ans, après avoir fait ses gammes sous le pseudonyme Young Michelin, le leader Romain Guerret et sa bande renaissaient avec l'alias Aline (pour éviter un procès avec la célèbre marque de pneumatiques). Sur son EP inaugural, le groupe s'illustrait en beauté avec un tube aux rythmes chauds et claudicants, le single joyeusement arrosé Je Bois Et Puis Je Danse. En 2015, c'est avec un autre funk blanc sous influence Orange Juice, la chanson-titre La Vie Electrique, qu'Aline a annoncé son retour. Poussant plus loin la touche exotique, le présent album s'offre également deux morceaux entre dub et reggae blanc - Les Angles Morts et Plus Noir Encore -, évoquant aussi bien The Clash que Serge Gainsbourg période Mauvaises Nouvelles Des Etoiles (1981), l'humour scatologique en moins.

3. Parce qu'il s'efforce de rendre l'indie pop accessible

Dès ses débuts en tant que Young Michelin, Romain Guerret et ses copains se sont fait remarquer en ressuscitant la pop ligne claire des années 80, celle que représentaient des formations britanniques peu connues de ce côté-ci de la Manche, comme The Field Mice, Aztec Camera, The Wake ou le plus célèbre The Smiths. Avec la particularité d'entonner cette pop précieuse uniquement dans la langue de Molière, comme le faisait jadis des groupes français comme Gamine ou Les Avions. On souhaite à Aline d'embrasser le genre de succès que ces derniers n'ont fait qu'efflorer au cours de la décennie 80.

La Vie Electrique sort le 28 août chez Pias.

 
0 commentaire - Aline : trois bonnes raisons d'écouter "La Vie Electrique"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]