Alanis Morissette : son manager lui a bien volé 5 millions de dollars

Alanis Morissette : son manager lui a bien volé 5 millions de dollars©SGP, BestImage
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 19 janvier

L'ancien manager d'Alanis Morissette, Jonathan Todd Schwartz, a plaidé coupable de détournement de fonds ce mercredi 18 janvier, devant le tribunal de Los Angeles.

En mai dernier, Alanis Morissette portait plainte contre son manager, Jonathan Todd Schwartz, après avoir découvert qu'il avait effectué pas moins de 116 virements entre 2010 et 2014, d'un montant de presque 5 millions de dollars. Des retraits qu'il avait justifiés comme des "dépenses personnelles" de la chanteuse, comprenant des (faux) investissements illégaux pour faire pousser du cannabis. Il l'aurait également incité à refuser une offre lucrative de cinq performances à Las Vegas, la convaincant que ses comptes étaient dans un état "fantastique". Ce mercredi 18 janvier, alors qu'il comparaissait pour la première fois devant le tribunal fédéral de Los Angeles, ce dernier a plaidé coupable de détournement de fonds.

D'autres célébrités foulées

"M. Schwartz a été engagé pour protéger l'argent de ses clients en le gérant professionnellement mais au lieu de cela il s'est approprié des millions afin de s'enrichir personnellement", a déclaré Deirdre Fike, l'assistante directrice en charge du Bureau des enquêtes fédérales (FBI) à Los Angeles. En plus d'avoir dérobé Alanis Morissette − qui affirme que ses malversations lui auraient coûté en réalité jusqu'à 15 millions de dollars −, Jonathan Todd Schwarts a également avoué avoir empoché plus de 1,7 million de dollars des comptes d'une autre célébrité ainsi que d'une personnalité sportive, dont les noms n'ont pas été dévoilés.

Une peine considérablement réduite

La chanteuse américaine, dont la fortune est estimée à 45 millions de dollars, avait renvoyé Shwartz l'année dernière lorsque le comptable s'était retrouvé dans l'incapacité de lui expliquer les sommes manquantes sur son compte en banque. Elle avait alors porté plainte contre sa société, GSO Business Management, qui s'était elle-même retournée contre l'employé.

Lors d'une prochaine audience qui aura lieu le 1er février prochain, il devra plaider coupable de fraude par voie électronique et fausse déclaration d'impôt. Bien qu'il risque 23 ans de prison pour ces deux chefs d'accusation criminels, l'escroc pourrait s'en tirer avec une sentence de six ans grâce à sa coopération.

 
0 commentaire - Alanis Morissette : son manager lui a bien volé 5 millions de dollars
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]