Alain Souchon tacle Karine Lemarchand et la peopolisation du politique

Alain Souchon tacle Karine Lemarchand et la peopolisation du politique©Niglaut Kevin, Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 22 novembre

À l'occasion de la sortie du CD/DVD live de leur tournée commune, les deux artistes français se sont entretenus avec Le Parisien, évoquant leurs 40 ans d'amitié et la politique actuelle.

Novembre 2014, Alain Souchon et Laurent Voulzy fêtaient leurs 40 ans d'amitié en publiant un album commun. Le tout premier malgré de nombreuses années de collaborations en tant que parolier pour Souchon et compositeur pour Voulzy. Ce disque en duo a donné lieu à une tournée qui, elle-même, vient d'enfanter un CD/DVD live, paru le vendredi 18 novembre. À cette occasion, le tandem s'est confié au journal Le Parisien évoquant aussi bien leurs souvenirs communs que la politique.

Laurent Voulzy, "un peu communiste"

De cette tournée commune, les deux amis retiendront surtout les festivals des Vieilles Charrues et leurs "70 000 personnes chantant Belle-Ile-en-Mer ou Foule sentimentale", ainsi que la Fête de l'Huma, au cours de laquelle Laurent Voulzy confie être "devenu un peu communiste en sortant de scène. Ils ont un idéal qu'on ne partage pas forcément mais qui est très touchant". Parmi les autres souvenirs, Alain Souchon évoque un concert à Bruxelles au lendemain des attentats du 22 mars 2016. Les deux artistes expliquent avoir maintenu le spectacle, malgré l'événement. Souchon se souvient avoir interprété la chanson Et si en plus y'a personne, sur laquelle le public s'est levé : "C'était joli, parce qu'on avait l'impression de se donner tous la main, pour se dire : 'On va pas se laisser faire par ces connards'."

Trump, les élections françaises, Karine Lemarchand : la fin du monde ?

En marge de l'interview, qui avait lieu la veille des élections américaines, Alain Souchon s'est laissé aller à quelques prédictions un peu sombres pour nos sociétés. Prédisant la victoire de Donald Trump, le chanteur confie au Parisien : "Les élections américaines prouvent que c'est bientôt la fin du monde : le monde risque d'être dirigé par Donald Trump ! Vous vous rendez compte, par rapport aux grands chefs d'État, Roosevelt, De Gaulle ! Le monde est tombé bien bas. Et ça nous guette aussi en France. Notre élection présidentielle, c'est Karine Le Marchand. Elle est adorable, on partirait bien en vacances avec elle, mais c'est quand même Vous aimez mieux le cassoulet ou le hachis parmentier. Le hachis, c'est bien pour être président. C'est la fin du monde, je vous dis."

L'interprète de La Ballade de Jim se permet aussi une prédiction sur le futur président français : "Bon, ça va être Alain Juppé, et puis voilà. On le sait depuis le début, c'est ça qui n'est pas marrant." Précisions que l'interview a été réalisée avant le premier tour de la primaire des Républicains.

 
10 commentaires - Alain Souchon tacle Karine Lemarchand et la peopolisation du politique
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]