Adele a écrit son album "21" complètement ivre

Adele a écrit son album "21" complètement ivre©AFF, Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 2 novembre

Actuellement en train de terminer sa tournée mondiale, la chanteuse britannique est en Une du numéro de décembre de Vanity Fair, à qui elle a fait quelques confidences sur son passé trouble avec l'alcool.

Adele a l'habitude de se livrer sans filtre dans ses chansons, elle l'a fait également ces jours-ci pour le compte de Vanity Fair. Dans le dernier numéro de l'édition américaine du magazine, dont elle fait la Une, la chanteuse britannique a notamment évoqué sa dépression post-accouchement et la place qu'occupait l'alcool dans sa vie avant l'arrivée de son fils. Un vice qui ne l'a pas empêché d'enregistrer ses plus belles chansons.

La vie de parent, incompatible avec les soirées arrosées

De l'aveu même de la chanteuse, Adele était une "grosse buveuse" à une époque pas si lointaine. Mais la naissance de son fils Angelo, en octobre 2012, a changé la donne à bien des égards. "Avoir la gueule de bois quand on a un enfant est une torture", confie-t-elle à Vanity Fair. "J'aimais être ivre, mais plus je devenais célèbre, plus je me réveillais le lendemain matin en me disant 'Qu'est-ce que j'ai bien pu raconter et à qui j'ai dit ça ?' Je n'ai jamais eu de trous noirs, mais généralement quand on est bourré à une fête, on parle à tout le monde."

Ces soirées arrosées sont derrière elle, confie aujourd'hui la chanteuse. "Depuis que j'ai eu mon bébé, je ne suis plus aussi insouciante", poursuit-elle. "J'ai peur de beaucoup de choses maintenant parce que je ne veux pas mourir. Je veux être là pour mon enfant. Je suis très prudente, alors que je ne l'ai jamais été auparavant".

L'alcool, une inspiration pour Adele ?

Son goût pour l'ivresse ne semble pas l'avoir dérangé lorsqu'elle écrivait des chansons. Surtout à l'époque de l'album "21", qu'elle dit avoir écrit en étant "complètement ivre". Considérant avec le recul que les chansons de ce deuxième opus sont ses plus réussies, Adele confie sans ambages : "Je buvais deux bouteilles de vin et je fumais à la chaîne. Puis j'écrivais les paroles et le lendemain matin, je pensais: 'Bordel, mais c'est pas mal du tout'. Alors je trouvais ensuite une mélodie." Rolling in the Deep, Someone Like You, Set Fire to the Rain... Tous ces tubes inspirés par sa rupture amoureuse l'auraient donc également été par l'alcool. "Une langue ivre est une langue sincère", conclut la diva.

 
8 commentaires - Adele a écrit son album "21" complètement ivre
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]