5 tubes initialement écrits pour un autre artiste

5 tubes initialement écrits pour un autre artiste©Chelsea Lauren, Getty Images
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 10 octobre

Véritables tubes à leur sortie, tous ces titres ont propulsé leurs interprètes en tête des ventes. Mais saviez-vous qu'ils avaient été écrits initialement pour d'autres artistes ? Retour sur cinq morceaux mythiques qui auraient pu avoir un tout autre destin.

Pharrell Williams, "Happy"

D'abord producteur à succès pour les autres au sein des Neptunes, Pharrell Williams s'était déjà essayé en solo en 2006 avec l'album "In My Mind", sans toutefois faire de vagues à l'international. Mais lorsque le chanteur Cee Lo Green refuse le titre qu'il vient de composer, un certain Happy, et qu'il décide de le garder pour lui, c'est le jackpot. Le single se classe numéro un partout dans le monde et les ventes de son deuxième album, "Girl", s'envolent.

Toni Braxton, "Un-break My Heart"

Numéro un du Billboard Hot 100 pendant onze semaines aux États-Unis en 1996, Un-break My Heart a été écrite par Diane Warren pour Céline Dion. C'est finalement Toni Braxton qui remporte le gros lot, même si cette dernière ne porte pas vraiment cette balade chargée en émotion dans son coeur. Son producteur Clive Davis, la convainc tout de même de l'enregistrer pour son deuxième album studio, "Secrets", et lui permet de remporter deux Grammy Award en 1997.

Tina Turner, "What's Love Got To Do With It"

Composée par le tandem Terry Britten et Graham Lyle, What's Love Got To Do With It a eu du mal à trouver preneur. Après les refus successifs de Cliff Richards, puis Donna Summer, c'est Tina Turner qui hérite du titre pour son cinquième album studio, "Private Dancer" (1984). Le morceau est un énorme tube et gagne le Grammy Award de la chanson de l'année en 1985. L'album, quant à lui, remporte trois autres trophées et permet à Tina Turner de renouer avec le succès après son divorce tumultueux avec Ike.

Rihanna, "Umbrella"

Malgré un hit planétaire en 2006 avec SOS, Rihanna est en pleine recherche identitaire pour son troisième album, "Good Girl Gone Bad". C'est avec Umbrella qu'elle atteint son statut de pop star, un morceau écrit à l'origine pour Britney Spears qui essaye de relancer sa carrière. Son label Jive ne retient finalement pas la chanson, sous prétexte que son nouveau disque, "Blackout", est terminé. Rihanna, qui cherche son premier single, tombe sur la démo et fait tout pour convaincre les producteurs de lui offrir le morceau, malgré sa faible notoriété. Pari gagné, le titre s'écoule à plus de 10 millions d'exemplaires et assoit son statut de star.

Justin Timberlake, "Justified"

Produit par le duo The Neptunes (Pharrell Williams et Chad Hugo), l'album "Justified" a permis à Justin Timberlake de sortir de l'ombre en solo après son départ des NSYNC. Porté par les tubes Señorita, Cry Me A River ou bien encore Rock Your Body, le disque s'écoule à plus de 10 millions d'exemplaires dans le monde et fait du chanteur une star. Ce que l'on sait moins c'est que cet album était à la base destiné à Michael Jackson. Mais l'équipe du roi de la pop n'ayant pas facilité les choses aux producteurs, c'est finalement vers Justin Timberlake et son timbre très ressemblant que les Neptunes se sont tournés pour sortir le disque.

 
1 commentaire - 5 tubes initialement écrits pour un autre artiste
  • huggui -

    Pourquoi une fois de plus on ne parle que des tubes anglais et pas des tubes français ? Par exemple, "Ouragan" de Stéphanie de Monaco n'était bien sûr au départ pas prévu pour elle. Le compositeur Romano Musumarra était à l'époque le compositeur de prédilection de Jeanne Mas et c'était d'abord à elle que la chanson était destinée. Mais elle refuse la chanson car elle n'en était pas l'auteure et qu'elle écrivait toujours ses textes et surtout parce que la mélodie lui rappelait trop celle de "Johnny, Johnny", alors, Musumarra présente la chanson à Claude Carrère qui la fait écouter à Sheila, qui elle aussi la refuse car elle travaillait déjà à l'époque avec son compagnon Yves Martin et était en froid avec son pygmalion Claude Carrère.

    Ce dernier envoie la chanson au producteur Yves Roze, alias le chanteur Jean-François Michaël ("Adieu jolie Candy" en 1969) qui trouve la chanson efficace et la fait écouter à Stéphanie dont il savait qu'elle voulait tenter une carrière de chanteuse. La suite on la connaît.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]