5 tubes de Janis Joplin à réécouter avant d'aller voir le docu "Janis"

5 tubes de Janis Joplin à réécouter avant d'aller voir le docu "Janis"©Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 8 janvier

Dans Janis, Little Girl Blue, sorti ce mercredi en salles, Amy Berg raconte avec simplicité et sérieux le destin de l'icône rock des années 1970, tragiquement disparue à l'âge de 27 ans. L'occasion de se replonger dans la discographie de la chanteuse. Petit tour d'horizon en cinq morceaux phares.

Ball and Chain (1967)

A ses débuts, Janis Joplin était planquée derrière le nom de Big Brother & The Holding Company, le groupe avec lequel elle s'est fait connaître en jouant au célèbre Monterey Pop Festival en juin 1967. Le concert immortalisé par le documentariste D.A. Pennebaker montre la chanteuse en train d'exploser sur la reprise du classique blues Ball and Chain, de Big Mama Thornton. Une performance vocale qui a fait décrocher la mâchoire de Cass Elliot, du groupe The Mamas & The Papas.

Piece of My Heart (1968)

Quelques mois plus tard, le groupe publie Cheap Thrills, premier album studio qui catapultera définitivement Janis Joplin en idole des hippies. Le disque restera pendant huit semaines numéro 1 du Billboard 200, grâce notamment au single Piece of My Heart. Chanté un an plus tôt par Erma Franklin (soeur aînée d'Aretha), cette perle soul se trouve complètement revisitée par la chanteuse et agrémentée d'une pluie de guitares acides.

Kozmic Blues (1969)

Fin des années 1960, le psychédélisme s'évapore tranquillement et Janis se débarrasse du Big Brother pour fonder le Kozmic Blues Band, un groupe davantage tourné vers la soul sudiste d'Otis Redding et The Bar-Kays. Les riffs de guitares s'estompent gentiment pour laisser place à un piano blues, comme sur le tube Kozmic Blues, extrait de l'album I Got Dem Ol' Kozmic Blues Again Mama! (1969), où Joplin fait encore des prouesses avec sa voix, soutenue dans ses envolées par les cuivres.

Little Girl Blue (1969)

Sur le même album, Janis Joplin prouve qu'elle est aussi capable de chanter sans artifices, comme sur la très belle ballade Little Girl Blue, une autre reprise méconnaissable. Ce titre, qui donne son nom au documentaire d'Amy Berg actuellement en salles, a notamment été utilisé en 2000 dans une publicité Total particulièrement drôle. On y voyait une automobiliste en train de pleurer, écoutant le slow de 1969, réconforté par un laveur de pare-brise.

Cry Baby (1971)

Après s'être séparée de son Kozmic Blues Band, Janis Joplin forme en avril 1970 le Full Tilt Boogie Band, avec qui elle enregistre Pearl, son album le plus connu. Classé par le magazine Rolling Stone parmi les 50 plus grands albums de tous les temps, le disque, sorti quelques semaines après la mort de la chanteuse, est définitivement débarrassé des sonorités psychédéliques du début. Il est truffé de tubes soul, blues et country tels que Me and Bobby McGee, Mercedes Benz et surtout Cry Baby, l'un des morceaux les plus emblématiques de l'Américaine.

 
1 commentaire - 5 tubes de Janis Joplin à réécouter avant d'aller voir le docu "Janis"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]