5 "one hit wonder" inoubliables

5 "one hit wonder" inoubliables©Loona, Abaca
A lire aussi

Marc-Emmanuel Adjou, publié le 5 octobre

Ils nous ont fait chanter et danser tout un été. À la radio comme sur les chaînes musicales, ils étaient diffusés en continu, plébiscités le public. Et puis, un jour, plus rien. On les appelle les one hit wonder, ces chanteurs au succès et à la notoriété éphémères. Retour sur 5 tubes musicaux d'un jour.

Las Ketchup - Aserejé (The Ketchup Song)

Été 2002, quatre soeurs d'origine espagnole investissent les ondes radio avec un titre aux paroles indéchiffrables, mais à la rythmique terriblement efficace. Propulsée par un vidéo clip aux couleurs estivales et une chorégraphie facilement maîtrisable, la chanson connaît un succès fulgurant dans les charts. Ce sera le seul et unique tube du quatuor.

Yannick - Ces soirées-là

En 2000, Yannick réussissait l'improbable pari de reprendre un tube de Claude François à la sauce hip hop. Succès incontesté de l'année, Ces soirées-là (et son fameux break "en haut, en bas, à gauche, à droite") a fait le bonheur de nombreux clubbeurs et animé tous les évènements festifs de l'époque. Malgré son incroyable popularité, Yannick ne s'est jamais décidé à remettre le couvert.

Kamini - Marly-Gomont

Vous vous souvenez de Kamini ? Fils d'immigrés congolais, ce jeune rappeur s'était fait remarquer sur la toile en 2006 avec Marly Gaumont, un titre bourré d'humour et d'autodérision, où il racontait son enfance passée dans la campagne française profonde. Malgré une Victoire de la musique pour le clip de l'année, Kamini n'a jamais retrouvé le chemin des studios.

Helmut Fritz - Ça m'énerve

On a d'abord tous cru à un canular, mais ce n'était finalement pas le cas. En 2009, c'est un certain Helmut Fritz qui règne sur les charts avec Ça m'énerve, un tube électro sur lequel le chanteur crie son agacement et critique le milieu branché parisien. Fritz, de son vrai nom Éric Greff, a tenté un comeback quelques années plus tard, sous un nouveau pseudonyme... sans succès.

The Connells - 74' 75'

On vous met au défi de nous citer un tube des Connells autre que le mythique 74' 75'. Sortie en 1993, cette ballade rock mélancolique s'est hissée sans difficulté dans le top 10 des charts internationaux. Mais ses successeurs n'ont, hélas, pas connu le même sort.

 
0 commentaire - 5 "one hit wonder" inoubliables
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]