5 chansons immortelles de Dalida

5 chansons immortelles de Dalida©JLPPA / Bestimage, BestImage
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 12 janvier

À l'occasion de la sortie du biopic sur Dalida, en salle depuis mercredi 11 janvier, retour sur cinq chansons immortelles qui ont forgé la carrière de l'icône des années 1970.

Il venait d'avoir 18 ans (1974)

Ce morceau de Dalida composé par Pascal Sevran cache en réalité l'un des plus lourds secrets de la chanteuse. À 34 ans, après la mort tragique de son grand amour Luigi Tenco, elle vit une romance passionnelle avec un étudiant de 18 ans prénommé Lucio. Tombée enceinte par accident, le jeune homme la pousse à avorter clandestinement, à son plus grand regret. Car si l'opération se passe bien, la chanteuse devient stérile juste après. Une blessure qu'elle tentera d'exorciser à travers Il venait d'avoir 18 ans, un énorme tube à travers le monde, qui se classera numéro un dans neuf pays à sa sortie.

Gigi l'amoroso (1974)

Alors qu'elle quittait toujours la scène sur Ciao Amore, une chanson de Luigi Tenco, Dalida décide subitement de changer sa sortie. Avec sa parolière Michaële, elle planche pendant un an sur l'histoire de Gigi, un chanteur italien qui fait craquer toutes les filles de son village et qui part pour les États-Unis suivre "une riche américaine" qui finit par lui briser le coeur. Une chanson de plus de sept minutes, un format très rare pour l'époque, qui clôturera ses concerts jusqu'à la fin de sa carrière.

Salma Ya Salama (1977)

Originaire du Caire en Égypte, Dalida décide de rendre hommage à ses racines avec le titre Salma Ya Salama après être retournée visiter le pays de son enfance. Elle reprend alors un air du folklore égyptien et raconte le voyage d'un "homme de sable" qui va trouver "le puits de la liberté" après avoir erré dans le désert. Une chanson qu'elle enregistre en français mais également en arabe et qui est lancée simultanément dans les deux pays. Le succès est immédiat et l'album dont est tiré le morceau se vend à deux millions d'exemplaires dans le monde.

Laissez-moi danser (Monday, Tuesday) (1979)

Écrite à l'origine en italien par Toto Cutugno et Cristiano Minellono sous le titre Voglio l'anima, la chanson est adaptée en français par Pierre Delanoë, auteur de grands succès de la variété française tels que La ballade des gens heureux de Gérard Lenorman, Les lacs du Connemara de Michel Sardou ou bien encore Aux Champs-Elysées de Joe Dassin. Lancée au plus fort de la vague disco, Laissez-moi danser devient un tube incontournable à l'été 1979. Elle est, à ce jour, l'un des titres les plus remixés du répertoire de Dalida.

Mourir sur scène (1986)

La dernière année de sa vie, Dalida tombe dans une profonde dépression et décide de chanter un titre très révélateur, Mourir sur scène où elle affirme vouloir "choisir sa mort". "Ma vie a brûlé sous trop de lumière/ Je ne peux pas partir dans l'ombre/ Moi je veux mourir fusillée de laser/ Devant une salle comble", chante-t-elle empreinte de nostalgie. Des paroles prémonitoires puisque un an plus tard, dans la nuit du 2 au 3 mai 1987, la chanteuse se suicide par overdose de barbituriques dans sa maison de Montmartre à Paris.

 
7 commentaires - 5 chansons immortelles de Dalida
  • avatar
    cocolop -

    faites nous une EMISSION SPECIALE a la T V sur DALIDA; elle le merite

  • avatar
    Clo10 -

    Je l'écoute toujours et ce depuis 1969, année où je l'ai découverte; Sa voix et ses chansons m'accompagnent, tant dans mes joies, que dans mes peines, cette merveilleuse chanteuse me touche l'âme comme personne quand elle chante "il faut du temps" "tout au plus" "Lucas" " A ma manière" et tant d'autres magnifiques chansons qui me bouleversent toujours autant à chaque fois, j'aime vraiment cette femme si fragile qui a su tant donner à son public malgré son propre chagrin. Respect Madame, vous avez mis votre souffrance dans votre musique et vous nous avez aidés à surmonter la nôtre, un grand merci!

  • avatar
    cocotouraine -

    il serait bon que l'on puisse revoir DALIDA sur une des chaines de télévition à la place de nous passer que des navets........................................................

  • avatar
    cocolop -

    DALIDA MA CHANTEUSE PREFEREE, elle chantait bien; elle etait belle; elle avait tout sauf sauf celui d etre heureuse ( je connais toutes ses chansons et j'ai tous ses CD, et il y a YOU TUBE

  • avatar
    GLAIEUL48 -

    Merci de nous permettre de retrouver cette superbe artiste, dans tous les sens du mot. Je la "suis" - c'est-à-dire, que je l'écoute, et l'admire , encore aujourd'hui, bien sûr depuis 1956 !! et pour connaître ses chansons les moins diffusées à la radio ou à la télé, je sais que nombreuses étaient des S.O.S, des autobiographies, des paroles, bien en avance sur les époques d'aujourd'hui. Sa voix d'arc en ciel, sa chevelure de feu, superbe parure qui dissimulait une femme malheureuse dans son coeur, d'une générosité immense. J'ai vu son film. Une vraie réussite....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]