5 artistes cultes révélés par les Trans Musicales

5 artistes cultes révélés par les Trans Musicales©COADIC GUIREC, BestImage
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 30 novembre

La 38e édition des Trans Musicales s'apprête à faire vibrer la ville de Rennes. Pop française, hip-hop islandais, post-punk chinois... Du 30 novembre au 4 décembre, le festival breton offrira un large choix de découvertes musicales avec le même esprit aventureux et éclectique qui a fait sa réputation au fil des années. L'occasion de se remémorer comment le festival a défriché cinq artistes devenus cultes aujourd'hui.

Etienne Daho (1980)

Le parcours du parrain de la pop française est intimement lié à celui du festival des Trans. Rennais d'adoption et ami du créateur du festival Hervé Bordier, Etienne Daho se produit dès la première édition, en 1979, avec le groupe improvisé Entre les deux fils dénudés de la dynamo. Plus sérieusement, il présentera ses premières chansons en tant qu'artiste solo l'année suivante, alors qu'il n'a enregistré qu'une maquette de cinq titres. L'année 1986 - celle de la "Dahomania" - marquera son retour triomphal en star locale.

Nirvana (1991)

Il y a ceux qui ont vu Nirvana à la salle Omnisport (futur Liberté) de Rennes le 7 décembre 1991 et les autres. À l'époque, le groupe emmené par Kurt Cobain vient tout juste de sortir l'album "Nevermind" et n'est pas encore connu. La première tournée européenne des Américains s'achèvent avec cette date rennaise qui restera dans les annales.

Björk (1993)

On le sait peu, mais Björk a enchaîné les formations avant de connaître le succès en tant qu'artiste solo. C'est avec son groupe The Sugarcubes qu'elle se produit pour la première fois aux Trans Musicales, en 1988. Cinq ans plus tard, l'Islandaise fera ses premiers pas d'artiste solo sur la scène de la mythique salle de la Cité. "Elle était habillée tout en blanc, je m'en rappellerai toujours (...) un grand grand moment des Trans", se souvient encore Jean-Louis Brossard, le programmateur du festival rennais.

Portishead (1994)

On a coutume de dire que le trip hop est né dans la région de Bristol au début des années 1990. Mais l'acte de naissance de ce genre musical serait plutôt la 16e édition des Trans Musicales. En 1994, le tout premier concert de Portishead se tient à l'Ubu, à Rennes, et le groupe de Geoff Barrow y joue en intégralité son désormais mythique album "Dummy". Également programmé cette année-là, l'autre icône du trip hop, Massive Attack.

Daft Punk (1995)

En 1995, Daft Punk - qui n'a que deux ans d'activité derrière lui - n'est pas encore le plus célèbre duo français. Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo n'ont qu'un maxi à leur actif lorsqu'ils se produisent à la 17e édition des Trans Musicales. Plus de train, plus de métro, plus d'essence... C'est une France enlisée dans la grève contre le plan Juppé qui accueille le duo pas encore casqué à Rennes pour un concert qui a failli ne jamais avoir lieu.

 
0 commentaire - 5 artistes cultes révélés par les Trans Musicales
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]