3 raisons qui font de Chuck Berry le vrai King du rock'n'roll

3 raisons qui font de Chuck Berry le vrai King du rock'n'roll©Zuma Press, BestImage
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 20 mars

Samedi 18 mars, le monde a perdu un des plus grands pionniers du rock'n'roll avec la mort de Chuck Berry, à l'âge de 90 ans. Le rockeur n'avait rien à envier à Little Richard, Buddy Holly, ni même Elvis Presley.

Des riffs de guitare éternels

Bien sûr que le rock ne serait pas ce qu'il est sans la guitare d'Eddie Cochran sur Summertime Blues ou celle de Buddy Holly sur Peggy Sue, mais s'il y a bien un riff de guitare qui représente instantanément la quintessence du rock'n'roll, c'est celui de Johnny B. Goode. Loin d'être le premier tube du genre (il n'est sorti qu'en 1958), ce hit interstellaire a traversé les époques, influençant d'autres légendes du rock, des Beatles à AC/DC en passant par les Rolling Stones et les Beach Boys. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si la NASA l'a intégré à son disque envoyé dans l'espace en 1977 pour définir l'humanité, aux côtés de Bach, Mozart et Beethoven.

Une présence scénique hors du commun

Au-delà de la musique, les héros du rock'n'roll se distinguaient aussi par une présence scénique endiablée. Il y eût bien sûr les déhanchements d'Elvis, trop sexe pour la puritaine Amérique, ou le jeu de piano frapadingue de Jerry Lee Lewis. Tout cela paraît tellement fade devant le fameux "duckwalk" de Chuck Berry, un pas de canard que se réappropriera bien des années plus tard Angus Young, le guitariste d'AC/DC. Pour se donner une idée de son jeu de jambes hallucinant, on se repassera le documentaire de D.A Pennebaker, Sweet Toronto, sur le festival du même nom auquel le rockeur participa en 1969. Où le lien entre Chuck Berry et Jimi Hendrix n'a jamais paru aussi évident.

Des textes comme des collages pop

À l'instar du fameux "A wop bop a loo bop a lop bam boom" de Little Richard (Tutti Frutti), Chuck Berry avait le chic pour écrire des gimmicks qui restaient gravés dans la tête. Histoires de bluettes adolescentes, de Cadillac, de réfrigérateur... Le rockeur a su faire émerger la poésie de la banalité du quotidien, citant les lieux et les marques bien avant Bob Dylan. Tout cela avec une économie de mots définissant le langage de la pop pour des années à venir.

 
1 commentaire - 3 raisons qui font de Chuck Berry le vrai King du rock'n'roll
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]